Christ-Roi : le Pape va clore l’année liturgique – Vatican News

Cette solennité fut instaurée en 1925 par Pie XI par la lettre encyclique Quas primas. Le Pape est alors préoccupé par les évolutions d’un monde portant encore les séquelles de la Première Guerre mondiale. Il conçoit cette nouvelle solennité comme une réponse face à l’athéisme et au laïcisme triomphants, «une protestation contre la perte du pouvoir de l’Église sur la société» selon les termes de frère Patrick Prétot, théologien et professeur à l’Institut supérieur de Liturgie de l’Institut catholique de Paris.

L’Église célébrait aussi en cette année 1925, le 16e centenaire du premier Concile œcuménique de Nicée, qui avait proclamé l’égalité et l’unité du Père et du Fils, et par là même la souveraineté du Christ.

La solennité prit un autre sens au cours du XXe siècle, après le concile Vatican II qui valorise sa dimension éminemment eschatologique. Elle est ainsi déplacée du dernier dimanche d’octobre au dernier dimanche de novembre, au terme de l’année liturgique dont elle constitue en quelque sorte le couronnement. Elle appelle ainsi, selon Benoît XVI, à tourner son regard vers l’avenir, «vers la destination finale de l’histoire qui sera le règne définitif et éternel du Christ», comme il l’expliqua dans son homélie du 25 novembre 2012, lors du dernier Consistoire de son pontificat.

Les fidèles célèbrent en ce dimanche celui qui n’exerce pas un pouvoir de domination mais qui révèle sa royauté en s’offrant lui-même cloué sur une croix. Les textes liturgiques de ce dernier dimanche parlent tous de ce règne éternel et de ce qu’il suppose, quelle que soit l’année, A, B ou C. Cette année, c’est l’Évangile selon saint Matthieu (25, 31-46) qui évoque le Fils de l’homme qui siégera sur «son trône de gloire» et qui parle explicitement de «roi» qui «séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs».

Cette année, la célébration sera inédite puisqu’à son issue, une délégation du Panama, dernier pays hôte des Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ), passera le témoin à un groupe de jeunes Portugais qui accueilleront en 2022 le prochain rassemblement. Normalement la remise de la Croix des JMJ et la copie de l’icône de Maria Salus populi romani a lieu lors du dimanche des Rameaux, mais en raison de la pandémie de Covid-19, cette tradition a été décalée de quelques mois.

Agenda du Pape

Source: https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2020-11/christ-roi-pape-jmj-croix-fin-annee-liturgique.html

Feast of Christ the King, Jesus, Christ the King, Pope, Liturgy, Liturgical year, Vatican City

JA News – FR – Christ-Roi : le Pape va clore l’année liturgique – Vatican News