l’essentiel
Après les annonces du président Emmanuel Macron, les contours des fêtes de Noël et du Nouvel An commencent à se préciser : des rassemblements autorisés, mais sans bars ni restaurants, ni séjours au ski a priori.

Les fêtes de Noël 2020 ne ressembleront à aucunes autres en raison du coronavirus. Si les indicateurs sanitaires sont au niveau espéré par le président Emmanuel Macron (5 000 nouvelles contaminations par jour et 2 500 à 3 000 personnes en réanimation), voici comment se dérouleront les fêtes de fin d’année : 

Si le calendrier de déconfinement progressif est maintenu, le confinement sera levé à partir du 15 décembre, et la France repassera sous couvre-feu de 21 heures à 7 heures. Cependant, vous aurez le droit de vous déplacer pour réveillonner avec vos proches, y compris pour des déplacements entre régions. En effet, exceptionnellement, le couvre-feu ne sera pas appliqué le 24 décembre et le 31 décembre, ce qui vous permettra de rentrer tard d’un réveillon familial. Attention toutefois, le Premier ministre Jean Castex a mis en garde les Français contre ces rassemblements, des “usines à Covid”, pour lesquels il faudra prendre un maximum de précautions. Un Français sur deux assure d’ailleurs qu’il ne se réunira pas en famille pour éviter les contaminations, selon un sondage OpinionWay.

A lire aussi :
Allégement du confinement : les gagnants et les perdants

Une chose est sûre : il sera impossible de célébrer le réveillon du 24 décembre, le jour de Noël, le réveillon du 31 décembre ainsi que le premier de l’An dans un bar ou un restaurant. Emmanuel Macron a été très clair : les restaurants ne pourront rouvrir qu’à partir du 20 janvier, et si, et seulement si, les indicateurs sanitaires le permettent. Au grand dam des professionnels. Il faudra donc vous mettre aux fourneaux pour les fêtes de fin d’année. Attention également, les rassemblements publics à l’extérieur resteront interdits.

Certains vacanciers qui rêvaient de montagne ont reçu une douche froide lors de l’allocution du président mardi soir. En effet, le chef de l’Etat a jugé a priori “impossible” une ouverture des stations pour la fin d’année. Pour les professionnels des sports d’hiver, sortis raisonnablement optimistes d’une réunion sur le sujet lundi à Matignon, la surprise a été grande. Au-delà du ski, c’est de fait toute la montagne qui en prendrait un coup, surtout avec des restaurants toujours fermés. La décision n’est pas officielle, mais semble déjà prise.

Que les enfants se rassurent, le Père Noël ne sera pas confiné et il y aura des cadeaux au pied du sapin. À partir de ce samedi 28 novembre, les commerces dits non-essentiels, comme les magasins de vêtements, de jouets, les librairies ou encore les fleuristes, rouvriront leurs portes. Cependant, en raison de la pandémie, certains professionnels estiment toutefois qu’il pourrait être difficile de recevoir les quantités habituelles de jouets en magasin. Des retards de livraisons sont ainsi probables. Gare aussi aux délais promis par les sites d’e-commerce, qui ne seront pas forcément respectés. En outre, plusieurs sondages soulignent que les foyers français prévoient de dépenser 30% de budget en moins pour les cadeaux de Noël cette année.

ET nous on vas manger un peu de foie 1 magret avec des cèpes et la fameuse moitié de bûche dans la cuisine tous les deux sans personne dans la salle à manger ,ils ont qu’à rester chez eux les jeunes cette année sa nous reposera à nous les vieux,bon noël…

Comme d ab chacun feras ce qui lui plait sans penser aux autres et au virus Chacun pour soi ,on feras le total a la fin janvier pour la bonne année

NOËL pour nous deux , ce sera sans père Noël …. il n’ y a pas de cheminée dans nos appartements modernes . . .
et puis nous les vieux , si on doit manger à la cuisine , je pense que chacun restera chez soi. ..
on va continuer à se confiner , on voudrait pas contaminer les jeunes . . .

chez moi ça sera comme les autres années. on se réunira avec la famille de mon frère qui est aussi mon cousin. nos femmes passeront la journée à faire la cuisine et à s’occuper des gosses. avec mon frère, on ira faire un petit tour au centre.commercial. il a acheté un nouveau SUV, il est trop beau. on ira acheter des cadeaux indispensable aux petits: iphone, ordinateur et console de jeux et livre de cuisine pour les femmes. Après o n rentrera à la maison (à 3km du centre commercial, mais on prendra quand même le SUV), on regardera des matchs de rugby (surtout pas de foot, c’est pas du sport, c’est que pour les parisiens ) et on boira des bières. Après on mangera beaucoup en racontant que le voisin il a acheté un SUV qui est trop beau. les enfants ne mangent pas avec nous, ils préfèrent les hamburgers et jouer avec leurs nouvelles console de jeu. Après on s’endormira sur le canapé pendant que les femmes rangent . les moments en famille et la fête de noël c’est un beau moment chez nous. on fait attention à pas être dans l’hyperconsommation. c’est notre ADN les beaux moments en famille dans le sud ouest. on mangera très gras, du bon foi gras coupé au gras de porc fabriqué en Roumanie, on s’y connait en foi gras chez nous, c’est notre ADN. vivement cette journée de noël, c’est important de faire plaisir et d être en famille.

C est formidable tous ces donneurs de leçons balances, qui font comme le gouvernement c est à dire essayer de foutrent la trouille aux autres et qui sont contents d être confinés

Ceux qui ont peur ne fêteront pas noel.
Ceux qui ont intégré le fait que le virus ne concernait que très très rarement les moins de 50 ans, le fêteront en prenant quelques precautions (moins de monde a table).
Les plus âgés feront comme ils le souhaiteront, en connaissance de cause.
Chez nous il y aura un modeste repas (moins de 10 adultes) avec les grands parents, sans masques. Comme depuis mars.
On ne défi pas la mort. On a conscience des enjeux mais on ne sombre pas dans la terreur.

C est pas trop grave si Noël 2020 est un peu spécial faut arrêter et souhaiter des jours meilleurs

Ce n’est pas la bonne question !!
La bonne question est plutôt : “A quoi ressemblera Noël 2021 ? ”
Réponse : à une visite au cimetière sur la tombe de Papy et Mamy contaminés le 25 déc 2020 !!

Les séjours au ski, c’est réservé aux ultrariches, ils peuvent décaler leurs dépenses pour la santé de chacun et éviter une 3e vague c pas choquant

Les ultrariches ? Ben dites donc au vu des queues de voitures sur les routes menant au stations à chaque départ en vacances d’hiver il y en a sacrément des “ultrariches” en France !!

regardez les plaques: seulement 30% de clients français dans les stations des Alpes. (dans les Pyrénées, c’est différent, il y a des bouchons mais seulement à cause d’infrastructures routières dignes de la Roumanie dans les années 80)

Source: https://news.google.com/__i/rss/rd/articles/CBMicWh0dHBzOi8vd3d3LmxhZGVwZWNoZS5mci8yMDIwLzExLzI1L2Nvcm9uYXZpcnVzLWEtcXVvaS1yZXNzZW1ibGVyb250LW5vZWwtZXQtbGUtbm91dmVsLWFuLWNldHRlLWFubmVlLTkyMjA1NjkucGhw0gF1aHR0cHM6Ly93d3cubGFkZXBlY2hlLmZyL2FtcC8yMDIwLzExLzI1L2Nvcm9uYXZpcnVzLWEtcXVvaS1yZXNzZW1ibGVyb250LW5vZWwtZXQtbGUtbm91dmVsLWFuLWNldHRlLWFubmVlLTkyMjA1NjkucGhw?oc=5

JA News – Coronavirus : à quoi ressembleront Noël et le Nouvel An cette année ?