Football. Nantes-Brest (3-1) : les trois enseignements de la défaite brestoise

Cela devient une (mauvaise) habitude. Avec trois buts de plus encaissés ce dimanche en terre nantaise, le Stade Brestois confirme sa perméabilité depuis le coup d’envoi de la L1 : déjà 15 concédés en sept journées (plus d’un de moyenne par match). Ce qui en fait la deuxième plus mauvaise défense du championnat jusqu’à présent (à égalité avec Angers), juste derrière Strasbourg (16).Cette fois encore, les largesses observées en première période ont coûté cher : si Baal semble en difficulté sur l’ouverture du score, le second but est une erreur collective (personne n’attaque Blas aux 30 mètres, le laissant frapper et marquer). La solidité et le placement, une priorité à travailler pour Olivier Dall’Oglio et ses hommes dans les prochaines semaines.

Rapidement mené, le SB29 aurait pourtant pu écrire un scénario différent, ce dimanche, sur les bords de l’Erdre. La tête de Mounié, à l’entrée des six mètres, aurait pu terminer au fond et ainsi mettre son équipe sur la bonne voie. Perraud, lui aussi, a eu quelques occasions de score. Mais ni sa frappe axiale (11’) ni son incursion au second poteau (58’) n’ont fait mouche. En fin de match, Cardona (84’) puis Mounié (85’), encore de la tête, ne se sont guère montrés plus réalistes.Seule satisfaction de l’après-midi, la recrue Romain Faivre a encore trouvé le chemin des filets (son troisième but, déjà, en L1), d’un joli coup franc enroulé. Plus que jamais, sa patte gauche est à exploiter au mieux pour les Brestois afin de pallier les errements défensifs.

Aperçu lors de certaines sorties convaincantes (victoires contre Dijon, Lorient ou Monaco), l’état d’esprit conquérant du SB29 version 2020-21 tarde à s’affirmer, ou du moins à se confirmer d’un match à l’autre. Même si la trêve internationale est passée par là, le manque de caractère observé lors de la première période, ce dimanche, à la Beaujoire, n’était pas sans rappeler l’entame catastrophique de la première journée à Nîmes.

Si cette fois les Brestois ont su limiter la casse, et même revenir au score en seconde période, il n’y a pas eu de renversement de vapeur, comme par exemple la veille lors de Reims-Lorient… Une chose est sûre, le collectif finistérien va devoir se montrer plus incisif hors de ses bases par glaner davantage de points que la saison passée, si toutefois il veut viser autre chose que le maintien en L1.

Olivier Dall’Oglio (entraîneur du Stade Brestois) : « On est mal rentré dans le match, pas trop de détermination, un peu défaillant là-dessus. On a donné à manger à l’équipe adverse, on s’est fait punir. On court après le score, c’est compliqué. La première mi-temps n’a pas été très. Beaucoup de défaillances. Quand il y a des défaillances de certains, ça rejaillit sur le groupe, on aimerait trouver un peu de régularité par rapport à ça. On n’est pas solide, on perd énormément de duels, et derrière on se fait punir. Il y a des choses à revoir pour être dans une certaine régularité. Il faut que l’on soit moins naïf, on sent qu’on est fragile. J’attends certainement autre chose dans les semaines qui viennent. On a donné confiance à l’équipe de Nantes aujourd’hui, ils méritent de gagner. On aurait pu changer d’autres joueurs. On n’était pas très, pas trouvé des intensités de course. À 2-1, j’avais bon espoir de faire quelque chose. La deuxième mi-temps m’a beaucoup plus plu. Il y avait peut-être d’autres choix à faire de ma part. J’ai fait des choix là-dessus, sur les qualités de l’adversaire, mais ce n’est pas ma plus grosse déception. On savait ce qu’il ne fallait pas faire et on plonge les deux pieds dedans. On prend énormément de buts, ça me gêne. »

Romain Faivre (Milieu de terrain du Stade Brestois) : « On est mal rentré dans le match, on a manqué d’agressivité sur le porteur et on a payé cela en encaissant deux buts. On était venu avec des intentions. Le coach nous a mis une soufflante à la mi-temps, on est revenu mieux, marqué un but qui nous a sorti la tête de l’eau. Il faut que l’on soit dans l’action, changé d’état d’esprit et mieux aborder les matchs ».

Christian Gourcuff (entraîneur du FC Nantes) : « Ce sont trois points qui nous font du bien sûr le contexte. On voit que l’environnement général entame la confiance, car on doit faire encore beaucoup mieux. La raison principale, c’est la fébrilité avec laquelle on a abordé la rencontre compte tenu de l’enjeu. On a su mettre en difficulté la défense brestoise sur les attaques rapides, mais on a manqué de maîtrise dans l’entrejeu. On a pris les Brestois à leur propre jeu, les trois buts sont sur des actions similaires avec une récupération rapide et de la percussion. On aspire à beaucoup mieux, je ne suis pas aveugle, on rate des ballons faciles au milieu de terrain. Le mouvement, on l’a eu, la capacité à mettre de la vitesse dans nos enchaînements avec un Marcus Coco qui retrouve ses jambes, un Randal Kolo Muani intéressant. Au milieu, on doit faire beaucoup mieux dans la maîtrise. À 2-1, quand on n’affiche pas de maîtrise, tout peut arriver, Même si Brest n’a pas beaucoup d’occasions, ce n’est pas un match que l’on vit bien. Les points ça compte, j’espère que cela va nous permettre de retrouver de la sérénité, du sang-froid ».

À Nantes (stade de la Beaujoire) : Nantes bat Brest 3-1 (mi-temps : 2-0)Arbitre : J. PignardBUTSNantes : Kolo Muani (16’), Blas (30’), Bamba (79’) Brest : Faivre (68’)  AvertissementsNantes : Abeid (38’), Fabio (47’), Pallois (67’) Brest : Duverne (42’), Magnetti (60’)  NANTES : Lafont – Corchia, Castelletto, Pallois (cap), Fabio – Louza (Bamba 76’), Abeid, Blas, Chirivella (A. Touré 46’), Coco (Simon 63’) – Kolo Muani. Entraîneur : Christian Gourcuff.BREST : Larsonneur – Duverne (cap), Herelle, Perraud, Baal (Faussurier 71’) – Faivre, Philippoteaux (Cardona 46’), Charbonnier (Le Douaron 46’), Belkebla, Magnetti (Honorat 70) – Mounié (Tavares 85’). Entraîneur : Olivier Dall’Oglio.

“Passe dé !”, votre podcast qui passe au crible l’actu du foot local dans le Nord-Finistère, de la Ligue 1 aux divisions régionales en passant par le foot féminin et les jeunes. Au sommaire cette semaine le retour de l’équipe type, l’invité de la semaine, le Plabennecois Nicolas Pellen, et…

“Passe dé !”, le podcast qui passe au crible l’actu du foot local dans le Nord-Finistère, de la Ligue 1 aux divisions régionales en passant par le foot féminin et les jeunes. 

“Passe dé !”, votre podcast qui passe au crible l’actu du foot dans le Nord-Finistère, de la Ligue 1 aux divisions régionales en passant par le foot féminin et les jeunes. Au sommaire cette semaine, la deuxième équipe-type du foot régional de la saison, un retour sur la défaite du Stade Brestois…

Source: https://www.letelegramme.fr/football/nantes-brest-2-0-encore-trop-fragiles-18-10-2020-12641025.php

Nantes – Brest

JA News – FR – Football. Nantes-Brest (3-1) : les trois enseignements de la défaite brestoise