Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant :
Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l’adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.

Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.

Si vous n’avez pas reçu cet email,
contactez-nous

8 caractères minimum

1 majuscule

1 minuscule

1 chiffre

1 caractère spécial

Différent de votre pseudo

Les deux mots de passe sont identiques

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels.
Devenez membre

Nouveau sur Boursorama ?
Devenez membre

(AOF) – L’action du distributeur de jeux vidéo, GameStop, pourtant en difficultés financières, est attendue encore en hausse de 30% à plus de 440 dollars en préouverture après s’être déjà envolée de plus de 130%, mercredi. Sa capitalisation a ainsi dépassé hier les 24 milliards de dollars. GameStop cotait un peu moins de 40 dollars le 20 janvier. Une vidéo d’Andrew Left de Citron Research, un spécialiste de la vente à découvert, a expliqué pourquoi il était vendeur de la valeur, a déclenché il y a quelques jours un affrontement boursier entre des actionnaires individuels et les vendeurs à découvert.

Le soutien d’un nombre suffisamment important d’actionnaires individuels présents sur les sites communautaires boursiers, qui connaissent un franc succès depuis le début de la crise sanitaire, a entraîné une hausse du titre GameStop.

Ce mouvement a mis en difficulté les vendeurs à découvert. Ces derniers, qui empruntent des titres pour les vendre, ont en effet du les racheter car leurs pertes potentielles grossissaient avec la hausse du titre. Ce faisant, ils ont alimenté la hausse, provoquant ainsi un effet boule de neige.

Dans une vidéo postée sur YouTube, Andrew Left, patron de Citron Research, a indiqué hier avoir couvert la moitié de sa position vendeuses vers 95 dollars en ayant enregistré une perte de 100%. Il a précisé ne plus détenir qu’une position marginale.

Autre victime de l’affaire GameStop, le hedge funds Melvin Capital a du être secouru par les fonds Capital et Point72 AM.

Le marché total du jeu vidéo a bondi de 51% en Europe pendant le premier confinement, du 16 mars au 31 mai. Ensuite, le secteur a bénéficié des sorties de jeux vidéo qui ont rencontré un vif succès : « Final Fantasy VII Remake », «  Ghost of Tsushima », « The Last of us 2 » (tous trois jeux de la console PS4 de Sony),  « Super Mario 3D All-Stars » (console Switch de Nintendo), « World of Warcraft » (jeu sur PC) ou encore « Cyberpunk 2077 » (PC, PS4, Xbox).

En revanche, en France le second confinement a eu un impact négatif sur les ventes, illustrant l’impact de la fermeture des magasins et des rayons dits non essentiels. Néanmoins le SELL (Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs) estime qu’au final l’année 2020 sera une très bonne année pour le marché français. Les ventes réalisées en e-commerce sont à des niveaux très élevées. Les foyers se sont équipés en consoles et en accessoires lors du premier confinement, et les ventes de la PlayStation 5 et des Xbox Series sont très bonnes. La demande est même bien supérieure à l’offre disponible. L’an passé, le marché du jeu vidéo représentait 4,8 milliards d’euros, en recul de 2,8% par rapport à 2018.

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.

Vous êtes déjà membre ?
Connectez-vous

Pas encore membre ?
Devenez membre gratuitement

les pp vont se faire rétamer. on ne joue pas contre les pros. la porte de saloon est pour bientôt

Source: https://www.boursorama.com/bourse/actualites/gamestop-la-folie-continue-pour-l-instant-f6725e07702cf7b5abac717f17776b18

Gamestop Bourse

JA News – FR – GAMESTOP : la folie continue, pour l’instant