Moussa Diallo dit rougeau, 19 ans et mécanicien de profession, a perdu la vie dimanche matin près de la préfecture de région au centre de Bouaké après avoir reçu plusieurs coups de machette tant sur la tête que sur différentes parties du corps

Selon des sources proches de la victime, les coups mortels auraient été portés par un groupe de jeunes voyous de Koko, un quartier du centre de la ville

Le drame s’est produit après une altercation dans un cabaret de Koko entre un jeune homme de ce quartier et un autre du quartier voisin de Djamourou. Une violente rixe a éclaté qui aurait fait un membre du gang de Koko blessé

Les choses ont pris une autre tournure le lendemain, dimanche, lorsqu’un petit groupe armé de couteaux a chargé Djamourou de venger l’insulte de leur camarade la veille. Cette excursion s’est terminée dans le sang par la mort à l’arme blanche du jeune Moussa

En tant qu’enfant unique de sa famille et des habitants de Djamourou, cette mort tragique du jeune mécanicien a fait sensation dans ce quartier populaire du nord de Bouaké

Une vendetta a été organisée très rapidement dimanche à midi par les jeunes de ce quartier, qui se sont à leur tour armés de machettes et de gourdins et ont effectué une descente musclée sur Koko couché Des attaques physiques ont également été enregistrées après cette opération musculaire

Cette dispute entre bandes rivales s’est donc transformée en conflit entre deux quartiers populaires de la capitale de la région de Gbêkê, notamment Koko et Djamourou

Lundi matin, la tension entre les belligérants était encore perceptible faites-le savoir Cela a provoqué la colère de certains jeunes de Koko qui se sont opposés à cette autre agression

Connaissant la situation, le commissaire du 2e Lundi, des actions de sensibilisation ont été organisées de part et d’autre à cet effet en journée et en soirée

A cette occasion, le patron du 2e

Des arrestations ont déjà été effectuées et d’autres interpellations sont en cours avant que l’affaire ne soit portée devant la justice, a-t-il déclaré aux différents chefs des deux quartiers en présence de nombreux jeunes

Cette initiative du 2e Les arrondissements sous la direction du préfet de police Bouaké étaient très appréciés dans les deux camps, qu’est-ce qui a contribué à apaiser les tensions entre les deux parties ? De plus, le calme était palpable tout le lundi soir tant à Koko qu’à Djamourou

Cependant, un dispositif de sécurité a été mis en place entre les deux quartiers pour empêcher toute autre tentative de reprise des hostilités

JA News – Affrontements entre jeunes à Bouaké : un mort et plusieurs blessés

Ref.: https://www.ivoiresoir.net/altercations-entre-jeunes-a-bouake-un-mort/