22/02/2021 10:00
|
Jean-Marc Tanguy

L’armée aérospatiale poursuit ses opérations dans le monde entier avec ses missions Dassault Rafale en cours soutenues par Airbus A400M Atlas et A330 MRTT Phoenix.

Travailler sur la mission de projection Skyros qui vient de terminer la force aérienne et spatiale a été sur une mission encore plus ambitieuse pendant plusieurs mois. Nom de code: Heiphara, qui décollera de la métropole en juin pour rallier Tahiti et sa division aérienne, qui n’ont pas vu un tel atterrissage depuis longtemps. Une fourche est alors prévue pour Hawaï. Le tout est de marquer la présence militaire française dans cette zone du Pacifique Sud et Central, qui est la priorité stratégique du Chef des Armées.

Pour la mission Heiphara, trois avions de combat Dassault Rafale ainsi que deux Airbus A330 MRTT Phénix et un Airbus A400M Atlas mobilisés. Le triptyque est bien écrit. Quant à Skyros, cette mission opérationnelle, qui offre un cadre inédit pour la formation technique au vol, permet également la visibilité des produits français alors que la pandémie Covid-19 freine la circulation des vendeurs et des prospects. Le catalogue se dirige vers eux.

De toute évidence, tous les protagonistes croisent les doigts, car covid-19 peut ramasser n’importe quoi à tout moment. Certains cas ont été repérés à temps pendant Skyros puisque pas moins de neuf tests PCR ont été réalisés sur les 170 aviateurs de la manœuvre. Pour la Polynésie, les mesures de précaution doivent bien entendu être encore plus importantes en raison du caractère insulaire. L’Airbus Atlas n’est pas étranger à la Polynésie, car il a servi à deux reprises à soutenir l’archipel dans la lutte contre Covid-19.

Armée aérospatiale
Dassault
Rafale
Airbus
Phénix
Atlas
A400M
A330 MRTT

Réponds à ():

Très bonne initiative du commandant de l’armée! Il nous faut, bien entendu, l’une des présences stratégiques aérienne et navale quasi permanente à La Réunion, en Nouvelle-Calédonie et à Tahiti Polynésie.
L’enjeu sera bientôt très élevé.

Le nombre d’avions de combat est en vue de la restructuration des Turcs avec le futur conflit entre l’Iran et l’Algérie et 2.500.000 milles en France, dont 70% tous de 1974 à nos jours jour origine FLN, insuffisant.

Y a-t-il une signification pour le nom de mission “Heiphara” parce qu’il ne veut rien dire en tahitien? Ici, nous écrivons Heifara. Quelqu’un de l’armée phranésienne peut-il m’éclairer?

La Russie propose enfin son drone espion longue durée

Tarifs aéroportuaires: le SCARA fait appel à l’Etat

L’US Air Force évalue le laser anti-drone mobile

L’UCAV S-70 russe: l’adversaire le plus proche du Rafale

Washington jugé par une dyade nucléaire?

L’Europe veut accélérer les synergies entre civil, spatial et défense

Russie: modernisation continue des forces armées

|
|

Connexion | Inscription

Ref: https://www.air-cosmos.com