La star des Rangers de New York, Artemi Panarin, prend un congé de l’équipe à la suite d’un article à motivation politique en provenance de Russie, dans lequel son ancien entraîneur-chef de Vityaz allègue que l’ex-attaquant du club de la région de Moscou a battu un joueur de 18 ans fille à Riga, en Lettonie en 2011, a rapporté Larry Brooks du Post lundi matin.

Andrei Nazarov, qui est actuellement l’entraîneur-chef du Neftekhimik Nizhnekamsk de la KHL, a critiqué à plusieurs reprises Panarin pour les convictions manifestes de l’attaquant concernant le régime du dirigeant russe Vladimir Poutine. Nazarov est un partisan connu de Poutine.

“Artemi nie avec véhémence et sans équivoque toutes les allégations de cette histoire fabriquée”, ont déclaré les Rangers dans un communiqué. «Il s’agit clairement d’une tactique d’intimidation utilisée contre lui pour avoir été franc sur les récents événements politiques. Artemi est évidemment secoué et inquiet et prendra du temps loin de l’équipe. Les Rangers soutiennent pleinement Artemi et travailleront avec lui pour identifier la source de ces allégations non fondées.

Dans l’article ALhockey.ru publié lundi et traduit par The Post, Nazarov présente un compte rendu détaillé du 11 décembre 2011. L’ancien joueur de hockey russe allègue qu’après la défaite de Vityaz face au Dynamo 2-0, ce que Panarin n’a pas fait. Bon match, Panarin, alors âgé de 19 ans, et d’autres coéquipiers étaient dans un bar de l’hôtel quand il «a envoyé le citoyen letton de 18 ans au sol avec plusieurs coups puissants».

Nazarov affirme que Panarin a été détenu par la police avant qu’il y ait une éventuelle affaire pénale et un procès. Mais Nazarov allègue qu’il y a eu un pot-de-vin de 40 000 euros en espèces pour permettre à Panarin de se tirer d’affaire.

Korkino, 29 ans, originaire de Russie, s’est ouvertement – et fermement – opposé à Poutine ces dernières années. Pas plus tard que le mois dernier, Panarin a montré son soutien au chef de l’opposition russe Alexei Navalny dans un post Instagram avant les manifestations prévues en Russie.

Panarin a publié une photo de Navalny, un critique de haut niveau de Poutine, avec sa femme et ses deux enfants, avec une légende qui se traduisait par: «Liberté pour Navalny». Le message est toujours sur sa page à partir de lundi.

Navalny avait récemment diffusé un message sur son compte YouTube à ses partisans: «N’ayez pas peur. Descendez dans la rue. Ne le faites pas pour moi, faites-le pour vous et votre avenir. “

En juillet 2019, Panarin s’est assis pour une interview avec la chaîne YouTube Vsemu Golovin et a éviscéré Poutine. C’était une interview explosive dans laquelle le finaliste du trophée Hart 2020 – pieds nus dans son salon à Saint-Pétersbourg – a critiqué tout le régime de Poutine.

Panarin a discuté de la politique russe, de l’économie, de la liberté d’expression et a fait plusieurs comparaisons peu flatteuses de sa patrie aux États-Unis. On lui a également demandé pourquoi il soutenait Poutine dans le passé.

«Parce que je n’ai jamais été vraiment intéressé par la politique. Ne lisez jamais les actualités », lit-on dans une traduction de SlavaDoesAmerica.com. «J’étais complètement concentré sur le hockey et mes progrès… De plus, ce n’est pas comme si j’avais traversé la frontière [américaine] et que je me suis éclairé tout de suite.

«Il m’a fallu environ deux ans avant de penser:« Quelque chose ne va pas [en Russie]. »J’ai commencé à sentir, avec le temps, qu’à la fin de l’été, j’ai commencé à vouloir retourner [en Amérique].»

L’opposition publique de Panarin à Poutine est extrêmement notable étant donné qu’il s’agit d’un événement sans précédent en Russie. Des athlètes en Amérique du Nord, comme LeBron James, Megan Rapinoe et d’innombrables autres, ont engagé une conversation politique pendant des années. On attend des athlètes russes qu’ils ne montrent que loyauté envers leur pays, ce qui rend la position de Panarin encore plus bouleversante.

À titre de comparaison, son compatriote star de la LNH, Alex Ovechkin, avait fondé tout un mouvement politique appelé «Poutine Team» et vendu des produits sur le thème de Poutine avant l’élection présidentielle de 2018. D’autres acteurs d’origine russe tels qu’Evgeni Malkin, Semyon Varlamov et Ilya Kovalchuk ont ​​exprimé leur soutien à Poutine lui-même ou à sa politique.

Nikita Zadorov des Blackhawks a légèrement montré son soutien à Panarin, commentant une fois le compte Instagram de Panarin avec des émojis «pouces vers le haut» et «poing». Panarin et Zadorov ont déjà critiqué une loi russe visant à donner au gouvernement un plus grand contrôle sur Internet, ce qui a incité l’ambassade de Russie aux États-Unis à envoyer une lettre ouverte aux deux membres de la LNH.

© 2021 NYP Holdings, Inc. Tous droits réservés

Conditions d’utilisation

Avis de confidentialité

Vos choix d’annonces

Plan du site

Vos droits de confidentialité en Californie

Ne vendez pas mes informations personnelles

Ref: https://nypost.com