Afin de protéger les Canadiens contre les risques potentiels pour la santé, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) met en œuvre une condition de licence d’importation temporaire pour la laitue romaine de la vallée de Salinas en Californie pour la saison de croissance 2021.

Afin de protéger les Canadiens contre les risques potentiels pour la santé, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) met en place des conditions d’importation temporaire pour la laitue romaine de la vallée de Salinas (comtés de Santa Cruz, Santa Clara, San Benito et Monterey) en Californie pour la saison de croissance 2021.

Entre le 30 septembre et le 31 décembre 2021, les importateurs de laitue romaine et de produits contenant de la laitue romaine en provenance des États-Unis sont tenus de fournir la preuve que le produit ne provient pas des comtés de la vallée de Salinas en Californie, ou un formulaire d’attestation et un certificat d’analyse pour chaque envoi. pour démontrer que la laitue romaine ne contient pas de niveaux détectables d’E. coli O157:H7.

Les exigences temporaires ajoutent un niveau de contrôle supplémentaire aux mesures de salubrité des aliments déjà en place en vertu de la Loi sur la salubrité des aliments au Canada (LSAC) et du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada (RSAC).

Depuis le 15 janvier 2021, les exigences du RSAC sont entrées en vigueur pour la plupart des entreprises du secteur des fruits ou légumes frais (FFV) qui importent, exportent ou font du commerce interprovincial.

En vertu du RSAC, les entreprises de fruits et légumes frais, y compris celles qui importent de la laitue romaine, sont désormais tenues d’obtenir une licence pour la salubrité des aliments au Canada et de maintenir :

De 2016 à 2019, la laitue romaine de Californie a été liée à des épidémies de maladies à E. coli aux États-Unis et au Canada. Les enquêtes sur la salubrité des aliments menées par les autorités canadiennes et américaines ont identifié la région de culture de la vallée de Salinas comme une source récurrente d’éclosions d’E. coli. Par conséquent, l’ACIA travaille en étroite collaboration avec la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour identifier et réagir à toute épidémie potentielle.

Le Canada maintient des exigences d’importation spécifiques pour minimiser les dangers potentiels associés à la laitue romaine. Par exemple, l’importation de légumes-feuilles de Californie est limitée aux produits fournis par des membres certifiés du California Leafy Greens Marketing Agreement (LGMA). Les membres certifiés LGMA doivent adhérer aux exigences de sécurité alimentaire soumises à des audits réguliers par le California Department of Food and Agriculture.

L’ACIA a un programme de surveillance régulier pour E. coli O157:H7 dans les légumes frais. Depuis le 1er avril 2019, en plus du programme de surveillance régulier, l’ACIA a ajouté 1 000 échantillons par année de laitue romaine importée et de produits contenant de la laitue romaine.

Titre associé :
Certaines laitues romaines de certaines parties de la Californie doivent être testées pour E. coli
Exigences d’importation temporaire pour l’automne 2021 : certaines laitues romaines provenant de certaines régions de la Californie doivent être testées pour E. coli

Ref: https://www.miragenews.com