Les joueurs de Cal impliqués dans l’épidémie de COVID-19 qui a laissé l’équipe à moins d’un effectif il y a une semaine et a provoqué le report du match d’aujourd’hui contre l’USC devraient tous être de retour sur le terrain alors que les Bears se rendront à Stanford samedi prochain pour le 124e Big Game , selon les parents du quart-arrière Chase Garbers.

Grant et Angelique Garbers ont participé à une réunion Zoom très fréquentée pour les parents des joueurs de Cal jeudi soir. L’entraîneur Justin Wilcox et les représentants médicaux de Cal les ont informés que le nombre total de cas positifs dans le programme – joueurs, entraîneurs et personnel – avait atteint 47.

Parmi ceux-ci, 31 ont présenté des symptômes de COVID-19, selon les parents de Garbers. “C’était assez surprenant”, a ajouté Grant Garbers.

« La réalité est que beaucoup de gars ont été testés positifs. À quel point les symptômes sont graves, ils n’ont pas précisé.

La clé est que les responsables de Cal leur ont dit qu’il n’y avait eu aucun nouveau résultat positif lors de la deuxième vague de tests hebdomadaires, qui avait lieu mercredi ou jeudi, selon Grant Garbers.

Cela signifie que, à moins de nouveaux éléments positifs, toutes les personnes impliquées devraient avoir terminé les 10 jours d’isolement obligatoires avant le Big Game.

Dans la vidéo en haut, enregistrée mercredi, Wilcox a exprimé son optimisme quant au fait que les Bears auraient dépassé la crise COVID à temps pour le Big Game. Ci-dessous, il dit que tout le monde a fait face à l’adversité à travers l’ère COVID mais que les Bears ont refusé de se considérer comme des victimes.

Cal a joué il y a une semaine en Arizona sans 24 joueurs, dont leur quart-arrière senior, qui avait été testé positif et avait fait face à 10 jours d’isolement. Ce nombre est passé à 44 au début de cette semaine, et parce que les Bears ont fait face à une grave pénurie de main-d’œuvre dans un groupe de postes, leur finale à domicile contre l’USC, prévue pour aujourd’hui, a été reportée au samedi 4 décembre.

Le Dr Monica Gandhi, chef adjointe de la Division du VIH, des maladies infectieuses et de la médecine mondiale, avait critiqué cette semaine les tests de masse de la santé publique de Berkeley sur l’équipe après l’apparition d’un cas positif il y a près de deux semaines.

Parce que le programme serait vacciné à 99%, des tests généralisés ne sont pas nécessaires à moins que des symptômes n’apparaissent, a-t-elle déclaré.

“S’il y a 31 joueurs qui sont symptomatiques, bien sûr, ils ne peuvent pas jouer et ils doivent être éloignés des autres”, a déclaré le Dr Gandhi.

Le CDC exige 10 jours d’isolement dans ces cas, c’est pourquoi aucun d’entre eux n’aurait pu jouer cette semaine contre les chevaux de Troie.

Comment cela s’est produit reste confus. “Statistiquement, cela semble être une anomalie que tant de personnes vaccinées aient contracté le virus”, a déclaré Grant Garbers.

“Ce que le CDC nous a vraiment montré au cours des trois derniers mois, ce sont les vaccins qui ont définitivement réduit la transmission”, a-t-elle déclaré. « Ce n’est pas impossible à transmettre, mais moins probable.

“Je pense que la frustration des joueurs tient davantage à un manque de communication et de clarté”, a déclaré Grant Garbers. “Vous pouviez ressentir une certaine frustration avec Justin (Wilcox) et à juste titre, en particulier lorsque Berkeley a en quelque sorte appelé le programme sportif.”

La santé publique de Berkeley au début de la semaine dernière a publié une déclaration, mettant à jour les chiffres positifs du programme COVID et affirmant que l’épidémie était due à un “non-respect continu des mesures de santé publique”.

Grant Garbers a déclaré qu’il prévoyait d’assister au Big Game tandis qu’Angélique serait au match UCLA-USC pour encourager leur fils cadet, Ethan, un quart-arrière des Bruins.

Chase Garbers a marqué le touché gagnant à Stanford il y a deux ans alors que Cal a mis fin à une séquence de neuf ans de défaites consécutives dans le Big Game.

Les Bears (3-6, 2-4) doivent gagner leurs trois derniers matchs pour devenir éligibles au bowling. Après Stanford, ils jouent à UCLA au Rose Bowl le 27 novembre avant de conclure avec le match reprogrammé de l’USC.

“Ils veulent tous sortir”, a déclaré Grant Garbers à propos des joueurs de Cal. «Tous ces gars qui sont seniors, ils ont été frustrés cette année. Pas seulement le COVID, mais un début difficile (1-5).

«Ils prenaient de l’élan (avec deux victoires consécutives), puis l’Arizona. . . un match en cours s’ils avaient une équipe complète aurait été une troisième victoire consécutive. C’était dur.

Jeff Faraudo était rédacteur sportif pour les quotidiens de la région de la baie depuis l’âge de 17 ans et rédacteur en chef du Cal beat de l’Oakland Tribune pendant 24 ans. Il a couvert huit Final Fours, quatre Finales NBA et quatre Jeux Olympiques d’été.

Titre associé :
Les parents de Cal QB Chase Garbers parlent de Situation COVID
Cal Football : les ours s’attendent à ce que tout le monde revienne de COVID-19 pour le grand Jeu

Ref: https://www.si.com