Deux jours après la publication du rapport Sauvé sur les abus sexuels dans l’Église catholique, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a convoqué le président de la Conférence épiscopale de France (CEF), Mgr de Moulins-Beaufort, “la semaine prochaine” pour s’expliquer ses propos “sur le secret de la confession.

L’archevêque de Reims a déclaré mercredi, au lendemain de la publication du rapport Sauvé, que le secret de la confession était “plus fort que les lois de la république”. Interrogé sur ces déclarations, le porte-parole du gouvernement a déclaré qu’il n’y avait “rien de plus fort que les lois de la république”. « La réaction à ces propos est très claire, il n’y a rien de plus fort que les lois de la république dans notre pays, cela peut se résumer en une phrase, et c’est très clair. (…) Le président de la République a demandé au ministre de l’Intérieur de recevoir le président de la Conférence épiscopale de France afin que les choses soient claires », a déclaré Gabriel Attal Alternative chercher à percer ce mystère. “Il faut trouver un moyen de faire autrement”, a-t-il déclaré, précisant que le CEF “sera très attentif à la recommandation de la Ciase”.

Cette dernière a recommandé mardi les autorités ecclésiastiques, les confesseurs et les fidèles Faire passer un message clair sur le devoir du confesseur de signaler les cas de violences sexuelles sur mineurs ou personnes vulnérables aux autorités judiciaires et administratives.

Mgr de Moulins-Beaufort avait tort.
le secret de la confession n’est pas plus fort que les lois de la république, car il est fourni par elles.
Heureusement, car ce secret, comme celui des médecins ou des avocats, est absolument nécessaire.
Sinon on arrête de parler des lois de la « république » pour parler de celles de la France. Cette forme de gouvernement va changer, comme le montre l’histoire…

Pour discuter de style de vie avec Darmanin. Longue vie à la France.

Voudrait-il vraiment nous faire croire qu’il n’y a pas de pédophilie dans l’éducation nationale ?
Et pas non plus dans les clubs sportifs « laïcs » ?
Et dans les « autres religions » ? A-t-il enquêté ?
Qu’attend l’État pour imposer à tous ses fonctionnaires et employés la même enquête que l’Église de France a menée de manière très transparente ?

Lire les articles de la rubrique Entreprise,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Ref: https://www.lepoint.fr