“Toute personne poursuivie pour corruption ou autres crimes graves et qui n’a pas démissionné doit être suspendue en vertu de l’article 2570 de la Constitution de l’ANC. La NWC a ordonné que les lettres nécessaires soient écrites aux membres concernés afin de mettre en œuvre cette décision et expliquer les conditions de leur participation et leur comportement lors de leur suspension », a déclaré le porte-parole de l’ANC Pule Mabe

La plus haute instance décisionnelle de l’ANC en dehors du Congrès, le Comité exécutif national (NEC), a décidé entre le 1er janvier. et 29 Mars que les membres poursuivis pour des crimes graves doivent démissionner de leurs fonctions dans les 30 jours M Mabe a déclaré que le NWC avait “reconfirmé” la décision du NEC

A LIRE AUSSI: Mort de Konan Henri: Henriette Konan Bédié pleure avec la famille

“Les membres concernés doivent informer le secrétariat compétent chaque mois de l’état d’avancement de leur dossier. La décision d’un membre de démissionner est revue tous les six mois par la structure respective de l’organisation”, a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI: “La Côte d’Ivoire est libérée?”: les Ivoiriens se plaignent de coupures de courant

Certains membres de l’ANC sont impliqués dans des affaires de corruption et de blanchiment d’argent en relation avec des alertes. Le parti a adopté une politique de tolérance zéro contre la corruption

JA News – Corruption Afrique du Sud: l’ANC contre ses membres – YECLOcom

Ref.: https://www.ivoiresoir.net/corruption-afrique-du-sud-lanc-contre-ses-membres/