L’entraîneur des Raptors de Toronto, Nick Nurse, s’est aventuré dans son bureau du Scotiabank Arena lundi matin pour la première fois depuis le 28 février 2020, et a découvert que c’était presque exactement comme il l’avait laissé.

Les Raptors sont enfin à la maison, donnant le coup d’envoi du camp d’entraînement de la NBA avec la journée des médias traditionnelle en direct et en chair et en os – et heureusement absents des appels Zoom – à la Scotiabank Arena lundi. Ce ne sont plus des nomades.

“C’est vraiment bien… beaucoup plus confortable”, a déclaré Nurse. “Je pense que c’est aussi bien pour le personnel d’avoir le bureau dans lequel vous avez l’habitude de travailler. Je ne peux pas vraiment vous le dire, c’est juste vraiment, vraiment bien, beaucoup plus confortable.”

Les Raptors étaient basés au sud de la frontière au cours des 19 derniers mois en raison des restrictions liées au COVID-19, faisant de Tampa, en Floride, leur domicile la saison dernière. Alors qu’au cours des années précédentes, ils avaient organisé un camp dans d’autres villes canadiennes telles que Vancouver, Victoria et Halifax, le directeur général Bobby Webster a déclaré qu’ils souhaitaient rester à la maison cette saison.

“Nous avons pensé qu’il était vraiment important de rétablir notre base ici et de familiariser tout le monde avec la ville”, a déclaré Webster. “Beaucoup de nos joueurs, beaucoup de notre personnel, ne sont pas venus ici, alors nous avons pensé que c’était vraiment important pour nous de le faire.”

Seuls quatre joueurs – Fred VanVleet, Pascal Siakam, OG Anunoby et Chris Boucher – étaient sur la liste la dernière fois que les Raptors ont joué à la Banque Scotia, quelques semaines avant que la pandémie de COVID-19 ne ferme le monde du sport mondial.

Quelque 19 mois plus tard, les problèmes de COVID-19 continuent de tourmenter la NBA, plusieurs joueurs faisant la une des journaux pour leurs croyances anti-vaccination, notamment Kyrie Irving de Brooklyn et l’attaquant canadien et Golden State Andrew Wiggins.

Les joueurs et le personnel de Toronto, a déclaré Webster, ne sont qu’à “une seconde dose” d’être complètement vaccinés et le seront à 100% lors de la soirée d’ouverture du 20 octobre.

Les joueurs visiteurs qui ne sont pas vaccinés peuvent toujours jouer à Toronto cette saison en vertu d’une exemption d’intérêt national, ce qui signifie qu’ils seront limités à la Scotiabank Arena et à l’hôtel de l’équipe, et devront passer le test COVID-19 à leur arrivée au Canada.

“Je pense que la NBA a été incroyablement progressive et à l’avant-garde de beaucoup de choses. Et donc, que ce soit la bulle (à Orlando pour terminer la saison 2020) et les tests quotidiens, je sais qu’il y a un groupe de personnes qui choisit de ne pas se faire vacciner, mais je pense que le pourcentage de joueurs et d’employés de la NBA est vraiment élevé, par rapport à d’autres groupes”, a déclaré Webster.

“Je le vois davantage alors que nous continuons à repousser les limites, nous continuons à éduquer tout le monde. Vous pouvez probablement imaginer les conversations que nous avons eues en interne avec des personnes qui ont peut-être été hésitantes au début, et c’était en grande partie l’éducation et en les soutenant.”

“Je ne touche à aucune question sur les vaccinés/non vaccinés”, a-t-il déclaré. “Je vois que c’est devenu un tourbillon médiatique ces derniers jours, donc je vais respectueusement rester en dehors de ça.

“Nous sommes à une époque où toutes ces choses sont nouvelles, cela se produit tous les jours, il y a de bonnes informations, de mauvaises informations, de bons médias, de mauvais médias, c’est un sujet qui divise en ce moment, je suis heureux que notre équipe puisse simplement être enfermés et ne pas avoir à se séparer de devoir comprendre ce que nous faisons avec ce type lorsque nous voyageons dans cette ville. manière.”

VanVleet, qui assume les fonctions de meneur de jeu après le départ de Kyle Lowry pour Miami pendant la morte-saison, a déclaré qu’il était heureux d’être à la maison.

“Je n’avais pas réalisé à quel point j’aimais vivre ici”, a-t-il déclaré. “Je savais que la ville me manquait, mais vous ne savez pas vraiment pourquoi parce que c’est juste un endroit magnifique.

“J’ai un lien extrême avec la ville pour de nombreuses raisons, de mon histoire à la victoire du championnat en passant par le simple fait d’être dans la NBA. . . Mais il y a aussi cette anticipation de ce que chaque match va être pour ramener ces fans dans le l’arène et être de retour à notre place.”

Lors d’une journée médiatique joviale pleine de sourires et de coups de poing de réintroduction – même la mascotte Raptor s’est arrêtée pour discuter avec les journalistes – Siakam a fait écho aux sentiments de bon retour de son équipe. Il a dit qu’il avait même pris le tramway de la TTC pour la première fois parce qu’il voulait vivre une expérience torontoise authentique.

“Venir dans l’arène, sentir l’air froid et tout, c’est normal, je suis super excité d’être de retour. . . J’ai hâte de revenir sur le terrain et de jouer devant nos fans”, a-t-il déclaré. .

Siakam a subi une opération à l’épaule pendant la saison morte et n’a pas été autorisé à s’entraîner pleinement, mais a effectué un travail individuel au centre d’entraînement de l’équipe OVO Athletic Center. L’infirmière a dit qu’il avait l’air “vraiment bien”.

Nurse, quant à lui, a 11 nouveaux arrivants dans le camp, il n’est donc pas très surprenant que les prévisions de pré-saison autour de la ligue n’aient pas les Raptors en reconstruction qui fassent beaucoup de bruit cette année.

“Je me suis levé ce matin et j’ai vu que le nouveau classement de puissance était sorti (et nous sommes) 19e de la ligue et peut-être 11e dans l’Est”, a déclaré Nurse. “Mais je ne sais pas, je n’aborde pas vraiment la saison avec d’autres pensées que d’essayer de gagner et de gagner gros. Il doit y avoir un moyen et nous devons le découvrir. Et si nous devons le travailler un peu plus dur alors nous allons travailler un peu plus dur et si nous devons jouer un peu plus intelligemment alors nous devons entraîner un peu mieux pour les amener à jouer un peu plus intelligemment.”

Nurse a déclaré que le rôle de Barnes allait être “énorme” cette saison et prévoit de donner au choix de repêchage n ° 4 autant de minutes de temps de jeu dès le début qu’il peut gérer.

“Je sortais (des examens physiques de l’équipe) et il était dans le couloir, et il essayait de me donner une de ces bosses hautes (à la poitrine) comme nous le faisons dans le jeu, et je suis comme marcher dans l’installation, c’est comme si j’avais touché un vainqueur de match ou quelque chose comme ça”, a ri Siakam. “C’est juste un enfant excitant, il est excitant d’être avec lui et a juste une grande présence et c’est vraiment amusant à voir.”

Le nouveau venu Goran Dragic a ajouté sur Barnes: “Il est hilarant. Il est tellement drôle. Bon gamin. Travaille dur, vous savez que vous allez le voir être le premier au gymnase, le dernier à sortir. Il a cette personnalité qui est unique, et je l’aime beaucoup.”

Les fans des Raptors auront un premier aperçu de la nouvelle équipe lorsque Toronto accueillera les 76ers de Philadelphie lors du match d’ouverture de la pré-saison lundi. Les protocoles provinciaux et municipaux autorisent 10 000 fans.

“Ce sera un film”, a déclaré VanVleet. “Il va y avoir tellement d’énergie. C’est cette sensation brute que vous ne pouvez pas vraiment décrire ou anticiper. . . c’est ce que c’est censé être plus que tout pendant cette pandémie et les 12, 18 derniers mois. Et je sais que nous Je l’ai ressenti à Tampa et je sais que les fans l’ont ressenti de ne pas nous voir ici à domicile, qui est l’un des meilleurs courts à domicile de la NBA.”

“La quantité de soutien même étant de retour dans la ville le mois dernier, vous remarquez juste le nombre de fans des Raptors dans la rue et les souvenirs et vêtements des Raptors. Je pense que ce sera une assez bonne ambiance”, a-t-il déclaré.

Les Raptors accueillent également Houston le 11 octobre. Ils ouvrent la saison régulière le 20 octobre lorsqu’ils accueillent Washington.

The Times Colonist est à la recherche de porteurs de journaux pour travailler dans le département des ventes et du service aux lecteurs.

Eric Akis : Saucisses poêlées et rôties à la sauce moutarde à l’ancienne

Eric Akis : le porc grillé à la chinoise rehausse la soupe aux choux et au maïs

Retrouver l’espoir et la résilience dans une année difficile

Dois-je dire aux gens que j’ai passé de bonnes vacances ?

Bilan de Pedro Arrais : 2021 Polestar 2 fait une déclaration écologique

Un concessionnaire de Victoria lancera la franchise de véhicules électriques de luxe Polestar

Ref: https://www.timescolonist.com