Des images dramatiques montrent des vagues traversant les maisons côtières des Tonga alors qu’une alerte au tsunami a été annoncée pour la nation insulaire du Pacifique.

Le service météorologique des Tonga a émis l’avertissement pour l’ensemble des Tonga samedi soir, après une activité volcanique sous-marine en cours.

Cela survient après la nouvelle éruption de Hunga-Tonga-Hunga-Ha’apai vendredi, envoyant des cendres, de la vapeur et du gaz à 20 kilomètres dans les airs, a rapporté Radio New Zealand.

Un porte-parole de l’Agence nationale de gestion des urgences a confirmé à Stuff à 19 heures qu’il n’y avait pas de menace de tsunami en Nouvelle-Zélande.

Jese Tuisinu, journaliste à Fiji One, a publié une vidéo sur Twitter montrant qu’il faisait “sombre” dans certaines parties des Tonga, et a déclaré que les gens “se précipitaient vers la sécurité” après l’éruption.

La page Twitter d’alerte d’urgence des États-Unis a déclaré qu’un tsunami “dangereux” avait été généré par l’activité volcanique aux Tonga, et une surveillance était en cours pour évaluer la menace.

Pendant ce temps, il y a eu des rapports sur les médias sociaux d’aussi loin que les Fidji voisins – au nord-ouest des Tonga – d’avoir entendu ou ressenti l’éruption.

Le Dr Frank Ross, qui vit à Suva, aux Fidji – à plus de 800 km des Tonga – a déclaré qu’il y avait eu des “booms constants et intermittents” pendant plus d’une demi-heure qui se poursuivaient encore à 19 heures, heure de la Nouvelle-Zélande.

“La maison a tremblé, j’ai compris que cela devait provenir de cette éruption.

Je suis sorti, et ça ressemblait à ce boum, boum, boum constant au loin, mais il n’y avait pas de tonnerre… ça devait être énorme », a-t-il dit.

« Ça tremblait même il y a quelques minutes – ça va et vient, donc ça doit être une série d’éruptions. Ça dure depuis une demi-heure ou 45 minutes.

Ross a déclaré qu’il n’y avait aucun signe de perturbation de la mer près de son domicile, qui, selon lui, se trouvait à environ 100 mètres de la mer.

Radio New Zealand a rapporté plus tôt que le chef des services géologiques des Tonga, Taaniela Kula, avait déclaré que l’éruption avait un rayon de 260 km.

Elle était environ sept fois plus puissante que la dernière éruption du 20 décembre de l’année dernière et continue de croître, a déclaré Kula plus tôt à RNZ.

Ref: https://www.stuff.co.nz