Logiciel

Aujourd’hui, DxO Labs ne met pas seulement un, mais deux nouveaux produits sur le marché. En plus de la traditionnelle mise à jour annuelle de DxO PhotoLab, l’éditeur français FilmPack s’enrichit après de longues années d’abandon.

Le logiciel de retouche photo DxO PhotoLab 5 s’améliore dans quatre domaines. La retouche locale est rendue plus efficace par des “lignes de contrôle” qui permettent de sélectionner rapidement une grande zone rectangulaire.

Enfin, la partie photothèque permet la gestion des métadonnées (IPTC et EXIF) des photos et leur synchronisation avec autres applications. De plus, les mots-clés peuvent être hiérarchisés dans une arborescence. DxO PhotoLab 5 n’est pas encore à la hauteur de Lightroom Classic dans le domaine du catalogage (pas de reconnaissance faciale, suggestion de mots clés, etc.), mais le logiciel évolue progressivement.

Pas encore de version native pour les Mac Apple Silicon, mais la technologie DeepPRIME sera utilisé sur ces Macs jusqu’à quatre fois plus rapidement grâce à des optimisations techniques. DeepPRIME est un algorithme de dématriçage et de débruitage pour les fichiers RAW qui utilise l’apprentissage en profondeur pour améliorer considérablement la qualité des photos. Une version de DxO PhotoLab fonctionnant nativement sur les Mac Apple Silicon est promise dans les prochains mois.

Enfin, DxO PhotoLab supporte 5 appareils photo Fujifilm avec capteurs X-Trans. Cette nouveauté est en phase bêta : l’éditeur souhaiterait obtenir les avis des photographes concernés afin d’affiner cette gestion.

Jusqu’au 14 novembre, l’Edition Essentielle coûte 109€ au lieu de 139€ et l’Edition Elite 164 , 99 € au lieu de 219 €, prix légèrement supérieurs à l’an dernier. Il faut comparer les deux avant d’acheter, car l’Essential Edition est coupé de plusieurs fonctions importantes, dont DxO DeepPRIME, l’IPTC Edition ou encore le Fujifilm X-Trans Support. Les possesseurs d’une ancienne version (au moins PhotoLab 3) bénéficient d’un tarif de mise à niveau en se connectant à leur compte client. Une version d’essai d’une validité d’un mois est disponible.

La deuxième nouveauté du jour est DxO FilmPack 6, une large collection de filtres de films pour les passionnés de photo. Si la Nik Collection comprend également des outils pour restaurer « l’âme de la photographie argentique », vers quel logiciel faut-il se tourner ? Selon l’éditeur, la Nik Collection est principalement utilisée comme plug-in par les utilisateurs de Photoshop et Lightroom. FilmPack ne complète plus PhotoLab.

Cette nouvelle version permet de remonter le temps dans l’histoire de la photographie grâce à une ” Time Machine “. DxO FilmPack 6 comprend en effet un mode d’affichage des filtres de films par époque, avec pour chacune des photos cultes, documentées par l’Association des Amis du Musée Français de la Photographie de Bièvres.

Cette machine à remonter le temps permet d’apprendre l’histoire de photographie de manière ludique car les filtres que vous appliquez à vos photos sont auto-documentés. DxO FilmPack 6 comprend également 15 nouveaux rendus, de nouveaux effets créatifs et un moteur de rendu des couleurs plus précis.

Jusqu’au 14 novembre, l’application sera à 54,99€ au lieu de 85€ dans l’Edition Essentielle et à 109€ au lieu de 139€ dans l’édition Elite vendue. Les propriétaires de DxO FilmPack 5 ont droit à un prix de mise à niveau. Une version d’essai d’une validité d’un mois est disponible.

FilmPack et SilverEfex 3 de Nik Suite se complètent.
Voici l’aperçu actuel de Dpreview.com de SilverEfex : https://www.dpreview.com/reviews/software-review-nik-silver-efex-pro-3-review

En plus de quelques “vintage” effets L’intérêt de SilverEfex réside dans ses capacités de conversion subtiles et finement paramétrées d’images RVB en monochrome. Monochrome que SilverEfex interprète de la manière la plus moderne et la plus classique. Mais il n’y a rien de nostalgique dans la mode, et c’est un bon complément à tout éditeur de photo monochrome.

Et qu’en est-il de la prétention de cet éditeur ?
Selon l’éditeur, la Nik Collection est principalement utilisée comme plug-in par les utilisateurs de Photoshop et Lightroom. FilmPack ne complète plus PhotoLab. “

Argumentaire de vente des marketeurs.
Les modules Nik fonctionnent parfaitement comme les adultes, aucun Photoshop n’est requis pour les activer. De plus, ils s’intègrent dans PhotoLab : après installation, nous vous envoyons l’image de PhotoLab (il n’y a qu’un seul bouton avec le label Nik à appuyer et le module à choisir). Après le traitement, le résultat est automatiquement importé dans PhotoLab et placé à côté du fichier d’origine.

Ceux qui sont nouveaux sur FilmPack (et n’ont peut-être aucune expérience avec le film) devraient l’essayer. Pour ceux qui utilisent une ancienne version – et en ont besoin – cette mise à jour est une évidence.

Service de presse en ligne reconnu par la CCPAP sous le numéro 0924 W 93490. Tous droits réservés.

Version 1.3. Réinitialiser les paramètres de données privées
.

Ref: https://www.macg.co