Une écolière de 14 ans a été poignardée au ventre lors d’une bagarre à Saint-Chéron, dans l’Essonne, entre deux gangs rivaux, lundi, ont indiqué les procureurs d’Evry ce mardi 23 février à l’Agence France-Presse. L’adolescente se serait intervenue entre des jeunes de Dourdan et de Saint-Chéron vers 15h00 et a été grièvement blessée dans la rue près du City College après les premiers éléments de l’enquête.

Elle est décédée lundi soir mardi à l’hôpital. , citant une source proche du fichier. Six mineurs sont en garde à vue mardi, selon la même source. Une enquête sur le meurtre d’un mineur de 15 ans et les violences collectives a été lancée et confiée au département de recherche de Paris, a indiqué la procureure Caroline Nisand. Ces affaires de gangs rivaux “affligent l’Essonne et mettent les mineurs au premier plan”, s’est plaint le juge.

Les jeunes qui ont perdu toute éducation (s’ils en ont reçu une) ou le respect des autres:
Est indirectement la faute des adultes qui sont censés les encadrer et les élever, mais qui sont souvent responsables d’eux-mêmes parce qu’ils ont abandonné, parce que l’éducation des enfants et surtout des jeunes n’est pas facile, parce que ce développement de la transition d’adulte l’éducation des jeunes est une épreuve qui affecte tous les jeunes et l’école elle-même n’a pas été en mesure de réglementer cela (s’ils y vont régulièrement!?)
Et malheureusement, certains parents ou tuteurs dans les familles sont incapables de contrôler leurs enfants!
Dans le passé, il y avait encore du service militaire pour les garçons pour en remodeler certains et les grandir!
Mais le monde moderne avec des réseaux sociaux nuisibles et de mauvaises informations à travers cette communication étendue fait ressortir le bien non seulement chez les jeunes qui se lancent dans la criminalité par le biais de modes de gangs violents importés de l’autre côté de l’Atlantique et pas d’hier comme le décrit ce film de comédie musicale WEST SIDE STORY devient de plus en plus présent pour certains de simplement l’emporter par une violence extrême jusqu’au crime et simplement de maintenir un pouvoir utopique dans certaines parties de la ville en empêchant certains d’entrer!
Bien sûr, notre autosatisfaction négligente et son code pénal inadéquat ne peuvent qu’empirer dans notre république des dirigeants et leurs ministres enseignants qui ne sévissent pas vraiment contre cela et le modifient fermement car cela remonte à trente ans!

Ça continue, ça continue … Déjà, Paris est la ville la plus dangereuse de France et d’Europe, le bilan absolu des victimes du terrorisme, de la merhah au jihad des pauvres, même au milieu d’immigrants clandestins insidieux, privés de leurs droits l’asile, mais qui restent tous et dont beaucoup attaquent, pillent ou tuent, etc. etc. Cependant, le problème réside dans les bannières de génération d’identité

Ou changeons les lois …

Consultez les articles dans la section Faits divers.
Suivez les informations en temps réel et accédez à notre analyse de l’actualité.

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique des cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu du point inclus dans votre fiche.

Pour ce faire, saisissez votre numéro de participant dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr