Les deux équipes semblaient nouvelles dans le concept de la défense et, avec une finition plus précise, elles auraient facilement pu entrer à 4-4. Il est presque impossible de prédire quelle équipe gagnera mais, d’une manière ou d’une autre, ce sera extrêmement observable.

Ils ont finalement une chance décente grâce à Richarlison qui se tord et se retourne dans la zone avant de voir un tir bloqué à bout portant.

Barkley et El Ghazi se combinent bien avant que ce dernier ne trouve Watkins, qui frappe un tir juste à côté.

Iwobi correspond à Traoré pour le jeu de jambes et envoie presque Calvert-Lewin, mais son premier contact est un peu lourd.

Traoré laisse Allan sur le gazon avec un peu de talent et libère Barkley, qui frappe la base du poteau avec une explosion de loin.

Sigurdsson se met dans une position dangereuse et envoie un tir cadré, mais il est bloqué et Villa l’éclaircit.

Cash obtient une belle balle dans la surface, Pickford effectue un arrêt fantastique pour empêcher Watkins et puis, quelques secondes plus tard, Anwar El Ghazi écrase la barre transversale.

Everton monte à l’autre bout et Iwobi met en place Gylfi Sigurdsson pour un tir lointain vicieux. C’est absolument frénétique, ça.

Traoré dessine une faute juste à l’extérieur de la zone, Barkley intervient et, malgré quelques gestes vagues comme s’il avait l’intention de la traverser, fait un tir à quelques centimètres au-dessus de la barre transversale.

La défense d’Everton reste assez chaotique, Watkins et Bertrand Traoré menaçant le but de Pickford avant que McGinn ne tire une roquette à 25 mètres qui est bloquée par Ben Godfrey.

La défense de Villa n’est pas beaucoup mieux, en toute honnêteté, Lucas Digne trouvant Calvert-Lewin avec un centre alors qu’il court entre leurs arrières centraux et, avec une tête de plongée classique, force Martinez à faire un arrêt avec ses pieds.

Il décolle son marqueur, Ross Barkley, et se précipite au poteau arrière avant de dépasser Martinez. Villa sera désespérément déçue de la façon dont ils ont défendu ce coin.

Watkins est à terre après que Holgate l’ait attrapé avec un coude, mais c’est un mouvement naturel sans méchanceté et, malgré un bref test VAR, le jeu continue.

Flânant sur le ballon, il permet à Watkins de le déposséder et de se battre contre le but. Malgré clairement encrassant Watkins, il ne peut pas l’empêcher de bondir en arrière et de frapper un tir devant Pickford et dans le coin le plus éloigné.

Tyrone Mings envoie un long ballon à Ollie Watkins et, après s’être précipité hors de sa ligne, Jordan Pickford ne parvient pas à l’intercepter.

Heureusement pour lui, Watkins est forcé de sortir largement et ne peut pas obtenir un tir loin. Un moment nerveux, néanmoins.

Il choisit Iwobi alors qu’il déchire par la droite. L’ex-homme d’Arsenal obtient un tir, mais il est bloqué.

James Rodriguez a reçu un coup dans l’échauffement, avec Alex Iwobi le remplaçant dans l’Everton XI.

Après avoir purgé une suspension d’un match contre West Brom le week-end dernier, Matty Cash revient à la place d’Ahmed Elmohamady.

… avec Ancelotti alignant la même équipe qui a battu Arsenal 1-0 il y a un peu plus d’une semaine.

Interrogé sur la sélection de son équipe avant le coup d’envoi, Ancelotti a déclaré: “Nous n’avons pas changé parce que je pense que nous avons eu une bonne performance [contre Arsenal]. Nous nous sommes bien entraînés, nous nous sommes bien préparés pour ce match.

“J’ai maintenant une équipe avec la plupart des joueurs disponibles … c’est une bonne nouvelle pour nous car nous avons eu des problèmes dans le passé. J’espère que nous obtiendrons le résultat ce soir car ce sera important pour la position européenne.”

Interrogé sur les espoirs d’Everton pour le reste de la saison lors de son entretien d’avant-match, le capitaine d’Everton, Seamus Coleman, a déclaré: “Pour nous, nous devons simplement regarder le match d’aujourd’hui. Trop de fois nous avons regardé trop loin en avant et pensé: Â “Si nous gagnons ou gagnons cela, nous serons dans une certaine position.”

“Nous avons eu un bon résultat contre Arsenal, probablement plus que la performance. Notre forme à domicile n’a pas été excellente, nous devons donc bien faire les choses et nous assurer de gagner.”

Leur saison a peut-être été lente à certains moments, mais Everton a toujours une chance de jouer au football européen la saison prochaine.

Actuellement huitième de la Premier League avec 52 points, l’équipe de Carlo Ancelotti est à six points de Chelsea à la quatrième et dernière place en Ligue des champions avec un match en cours contre leurs rivaux. Ils ont également un match en main contre West Ham, cinquième, et pourraient égaliser les points avec une victoire contre Aston Villa ce soir.

S’ils étaient capables d’usurper les Hammers en cinquième position, Everton aurait au moins une campagne en Ligue Europa à espérer. De même, les prétendants à la Ligue des champions, Leicester et Chelsea, se qualifient pour la finale de la FA Cup. gagner la FA Cup est un autre moyen de se qualifier pour la Ligue Europa. il est possible qu’une sixième place suffise pour se hisser au deuxième rang de l’Europe.

Les Toffees pourraient également se retrouver dans la nouvelle Ligue de conférence Europa pour sa saison inaugurale. Les vainqueurs de la Coupe de la Ligue se qualifieraient généralement mais, étant donné que Manchester City a la garantie d’une place en Ligue des champions, leur place sera attribuée à l’équipe sixième ou septième.

Les choses pourraient devenir encore plus compliquées si Chelsea et Arsenal remportaient respectivement la Ligue des champions et la Ligue Europa, mais il va sans dire qu’Everton est dans le mélange pour le football européen sous une forme ou une autre. Ce soir, ils affrontent une équipe de Villa à la recherche d’un top 10.

S’exprimant avant le match, Ancelotti a déclaré: “Nous sommes vraiment motivés. Avant le match contre Arsenal, nous avons eu beaucoup plus de difficultés.”

«Maintenant, la dynamique est vraiment bonne, l’ambiance est vraiment bonne, l’environnement est motivé autour de nous, et nous avons une forte conviction pour cette dernière partie de la saison.

Dean Smith, quant à lui, a exhorté Villa à redécouvrir la forme qui les a propulsés sur la table plus tôt dans la campagne. “Les joueurs comprennent ce qu’il y a à jouer. Nos résultats n’ont probablement pas été ce qu’ils étaient dans la première moitié de la saison, nous le comprenons.

“Et certaines performances ne l’ont certainement pas été non plus. Mais il n’y a pas eu de baisse d’effort de la part des joueurs, je peux le garantir.”

Nous vous exhortons à désactiver votre bloqueur de publicités pour le site Web The Telegraph afin que vous puissiez continuer à accéder à notre contenu de qualité à l’avenir.

Ref: https://www.telegraph.co.uk