Le patron de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, ne sera pas à toutes les courses du calendrier de Formule 1 en 2021. Absent noté au GP de Turquie qui s’est tenu le week-end dernier, le manager italien prévoit de rater deux autres courses avant la clôture. du championnat, précisément celles postérieures au GP des États-Unis : Mexique et Brésil.

La raison, selon l’homme qui définit les chemins de l’équipe italienne, est de se rapprocher de l’usine de Maranello, où le développement de la voiture 2022 se poursuit à toute allure. Ferrari a annoncé la mise à jour du moteur introduite au GP de Russie comme le dernier changement important dans le package de cette année.

“C’est [Turquia] c’était l’une des courses que j’avais prévu de rester à la maison”, a-t-il déclaré. “Bien sûr, le calendrier a beaucoup changé depuis le début, donc j’ai aussi changé de plan, mais la Turquie en faisait certainement partie. Il restera au moins deux autres courses jusqu’à la fin de la saison. Pour le moment, j’envisage d’avoir le Mexique et le Brésil, mais voyons”, a-t-il révélé.

Avec la fin de la saison 2021 en cours et Ferrari loin de la lutte pour le titre, l’accent est déjà mis sur le championnat de l’année prochaine, lorsqu’un nouveau règlement technique entrera en vigueur et que l’ordre de force entre les équipes pourrait changer. Cela dépendra de qui a le mieux préparé les changements qui seront apportés à la catégorie.

« La raison, comme on peut l’imaginer principalement dans les cas du Mexique et du Brésil, c’est la distance. En attendant, ici à Maranello, il y a vraiment beaucoup à faire ». C’est toute une équipe à gérer, à la fois le châssis et l’unité de puissance et toute l’organisation. En termes de développement pour 2022, nous sommes à une étape critique, dans laquelle le temps est de plus en plus court », a-t-il déclaré.

Découvrez la chaîne Grand Prix sur YouTube ! Cliquez ici.Suivez le Grand Prix sur Twitter et sur Instagram !

A la place du patron de l’équipe, la personne chargée de commander Ferrari les week-ends de course où Binotto n’est pas présent sera le directeur sportif de Ferrari Laurent Mekies, déjà présent à Istanbul.

“Je suis heureux d’être ici. Étant le jeudi et le vendredi au travail, je peux être plus concentré sur ce qui se passe à Maranello, tandis que le samedi et le dimanche, je suis totalement dédié au week-end de course. Bien sûr, je perds des contacts dans le paddock, mais Laurent Mekies fait un excellent travail, et je suis vraiment content de la façon dont il gère l’équipe quand je ne suis pas là.

Ferrari se bat avec McLaren pour la position de troisième force du championnat et occupe actuellement la 4e position du championnat du monde des constructeurs, avec 7,5 points de retard sur l’équipe de Woking. Chez les Pilotes, Carlos Sainz et Charles Leclerc ont des performances très similaires, occupant respectivement les 4e et 5e positions, séparés de seulement 0,5 point.

La Formule 1 reprend de la vitesse dans deux semaines pour le GP des États-Unis, sur le Circuit des Amériques à Austin.

LIRE TOOVettel considère la réglementation F1 comme « inutile » et demande la durabilité : « Si cela ne change pas, il disparaît » Red Bull organise une journée de tournage en Turquie et cherche une réponse pour battre MercedesPourquoi la stratégie de Hamilton n’a pas fonctionné dans le GP de Turquie

Ref: https://playcrazygame.com