Donné en première lecture et transmis au Sénat, le texte prévoit une infraction pénale spécifique à l’encontre des soi-disant « thérapeutes » ou religieux qui prétendent « guérir » les homosexuels.

L’Assemblée nationale a voté à l’unanimité mardi soir un projet de loi LREM réitérant l’interdiction des pseudo “thérapies de conversion”, ces pratiques qui visent à imposer aux lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) l’hétérosexualité.

Celui du premier Texte transmis au Sénat pour lecture prévoit une infraction pénale spécifique à l’encontre des soi-disant « thérapeutes » ou religieux qui prétendent « guérir » les homosexuels qui sont punis de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

Docteur Péchier a été inculpé d’arrêt cardiaque ayant causé l’empoisonnement de patients et la mort de 9 personnes.

© Rossel & Cie – 2021Conditions Générales d’Utilisation – Conditions Générales de Vente – Politique Cookies – Politique de Confidentialité – Charte Média – Droits de Reproduction

Ref: https://www.lesoir.be