L’action de Fubo TV a bondi de plus de 23% après les heures de négociation après que le fournisseur de forfaits de streaming ait déclaré des revenus et des gains d’abonnés meilleurs que prévu au premier trimestre.

Des pertes nettes de 59 cents par action au cours de la période ont dépassé les prévisions de Wall Street de 13 cents. La société a déclaré que le chiffre incluait deux cents d’impact négatif des dépenses d’un projet de lancement d’une entreprise de paris sportifs, plus deux cents supplémentaires liés à l’amortissement de la réduction de la dette.

Malgré l’obscurité des résultats, l’histoire des abonnés a nourri les espoirs des investisseurs. Fubo a ajouté 43 000 abonnés au cours du trimestre, annulant la baisse de 28 000 enregistrée au trimestre un an plus tôt. Son augmentation d’une année à l’autre de 303 000 abonnés représentait un bond de 105%, ce qui, selon Fubo, se compare à une croissance de 24% pour l’ensemble du marché du MVPD virtuel au cours de la même période.

L’action Fubo a fait l’objet de débats féroces parmi les analystes et les investisseurs de détail, ces derniers ayant contribué à provoquer une montée en flèche des actions à la fin de l’année dernière. La société a vu ses actions chuter de plus de 60% par rapport à ce sommet, bien que les récentes journées de négociation dans les adolescents à environ 20 dollars l’aient placée bien au-dessus du niveau de 10 dollars de son introduction en bourse en octobre 2020.

Les revenus publicitaires ont atteint 12,6 millions de dollars, en hausse de 206% d’une année sur l’autre, soit 11% du chiffre d’affaires total de l’entreprise au cours du trimestre, contre 8% au premier trimestre 2020.

«Ce trimestre représente un point d’inflexion pour notre entreprise car nous avons acquis moins d’abonnés saisonniers et des coupeurs de cordon plus permanents, attirés par notre gamme de contenu différenciée et notre expérience produit», ont écrit le PDG David Gandler et le président exécutif Edgar Bronfman Jr. dans leur lettre trimestrielle aux actionnaires.

La société a augmenté ses prévisions pour le chiffre d’affaires de l’année 2021 à 520 millions de dollars à 530 millions de dollars et les niveaux d’abonnés d’ici la fin de l’année à 830 000 à 850000. Le point médian de la fourchette d’abonnés serait une augmentation de 53%, en hausse par rapport à la hausse de 40% des prévisions précédentes.

Sur la base des prévisions d’abonnés, les ajouts nets pour l’année complète seront d’au moins 282000, soit 22% de plus que les ajouts nets en 2020.

Les ours sur Fubo soulignent la rude concurrence dans les paris sportifs et également les questions concernant l’offre groupée de télévision payante, que le package soit ou non livré en streaming. Des services similaires tels que DirecTV Now (connu aujourd’hui sous le nom d’AT&T TV Now), PlayStation Vue et Sling TV ont stagné, décliné ou fait faillite. Hulu et YouTube ont beaucoup dépensé pour prendre la tête de la course aux bundles virtuels.

Fubo considère ses données exclusives d’audience et la différenciation des produits comme des avantages clés. Sa lettre aux actionnaires a également noté la déclaration faite par la NFL, qui a réaffirmé l’importance du paquet dans ses renouvellements de droits d’une décennie en mars. Fubo a également indiqué qu’il détenait les droits exclusifs sur les qualifications sud-américaines de la Coupe du monde 2022, ou CONMEBOL. “Au fil du temps, Fubo prévoit de continuer à prendre des décisions économiques basées sur des données en ce qui concerne l’acquisition future de certains droits exclusifs de streaming sportif”, indique la lettre.

Il a également déclaré que l’abonné trimestriel gagnait à l’encontre des attentes des sceptiques quant à la vulnérabilité de Fubo en raison de l’absence de réseaux Turner, résultat d’une séparation des chemins en 2019. Même lorsque les jeux NCAA March Madness ont été diffusés sur TBS, TNT et d’autres réseaux, laissant Fubo avec seulement une couverture partielle du tournoi (qui est partagée avec ViacomCBS), l’élan des abonnés s’est poursuivi.

Ref: https://deadline.com