Le président Bédié est encore aujourd’hui critiqué pour la fameuse politisation du concept d’Ivoirité et on lui reprochera longtemps encore son manque de vigilance avec ce concept, qui part en vrille. Personnellement, J’accuse le président Bédié de n’avoir pas écrit de livre sur ce sujet pour le grand public, comme il a tenté de me l’expliquer en marge des négociations de Marcoussis en 2003

Il a pris le temps de m’expliquer le parallèle qu’il a fait avec la Négritude ou l’Africanité pour évoquer la civilisation négro-africaine millénaire. Puis il est temps pour lui d’écrire ses pensées, lourdement camouflées par la propagande comme il le prétend lui-même Avec le recul, nous l’entendrons peut-être mieux

Ce que je lui reproche aussi, c’est qu’il lui donne l’image d’un homme assez distant, son visage trop strict ou sévère, bref, qu’il n’est pas trop proche des gens. Peut-être qu’il pense que le pouvoir doit être représenté dans Par ici? Je peux me tromper. Est-ce un trait de caractère dans lequel l’habitude du bureau, telle qu’elle était perçue à l’époque, est de dire la vérité ?

A LIRE AUSSI : Katinan sur la limite d’âge : “Quand Gbagbo reviendra, ils veulent rétablir la limite d’âge”

Enfin, on lui reproche d’être, comme on dit, assez proche de son argent, comme Harpagon, le grincheux de Molière m’a donné une belle somme pour les obsèques de mon cousin Sanogo Lamine

JA News – Guillaume Soro depuis l’exil : c’est ce qu’il reproche à Bédié

Ref.: https://www.ivoiresoir.net/guillaume-soro-depuis-lexil-voici-ce-quil-reproche-a-bedie/