BIOGRAPHIE DE GUY MARCHAND. Guy Marchand, 84 ans, joue aux côtés de Franck Dubosc dans “La Dernière Partie”. Avec le Parisien il est revenu sur ses maladies et a avoué avoir « répété sa mort ».

[Mis à jour le 8 novembre 2021 à 20h30] Guy Marchand a fêté ses 84 ans en 2021. L’acteur et chanteur continue même ses tournées et s’inspirera de True Story dans le téléfilm “La Dernière Partie” le lundi 8 novembre 2021, du père de Franck Dubosc jusqu’à la fin de sa vie. Alors qu’il incarne une version de lui-même atteint de démence dans la série Ten Percent, Guy Marchand a toujours la tête dans la vraie vie mais incarne désormais des personnages en déclin. Quand il s’agit de Paris, l’acteur dit souffrir de problèmes de vésicule biliaire et d’essoufflement. En 2002, il a également contracté un cancer de la prostate, désormais guéri.

S’il a toujours l’air fringant, Guy Marchand pense à sa propre mort. Il explique aussi au Parisien “répéter [sa] mort” au cinéma et à la télévision à travers ses rôles, “c’est presque là”. Dans “The Last Part” à la télévision, mais aussi au cinéma, dans le film “Tout sourit”, où il incarne un père atteint d’un cancer. Guy Marchand s’est souvenu de son propre cancer avec BFM TV et lui a confié, toujours avec la dose d’humour qui le distingue, “penser sans s’arrêter” à la mort. « La mort me tue. C’est comme être avec une femme. J’ai flirté avec elle toute ma vie et à un moment donné, tu dois coucher avec elle. Et comme tous les hommes, je ne voudrais pas rater ça, quitte à… prendre une pilule de Viagra pour ne pas la rater !

Biographie de Guy Marchand – Né le 22 mai 1937 à Paris, Guy Emile Marchand plusieurs casquettes, en tant qu’acteur, chanteur, musicien et auteur. Il est connu pour avoir joué dans Nestor Burma et pour son titre “Destiny”. Au cinéma, il a joué dans “Coup de Torchon”, “Garde à vue” ou “Loulou”.

Guy Marchand a grandi avec son père, ferrailleur, et sa mère, femme au foyer, dans le quartier parisien de Belleville . Elève au Lycée Voltaire à Paris, il passe ses nuits dans les clubs de Saint-Germain-des-Prés à jouer de la clarinette. Il effectue ensuite son service militaire à la base école des troupes aéroportées à Pau en tant qu’élève-officier de réserve. Sous-lieutenant parachutiste breveté par la suite il fut utilisé comme officier de liaison pendant la guerre d’Algérie au sein du 3ème Régiment Etranger d’Infanterie. Dans les années 1960, il entre dans le monde du cinéma grâce à ses compétences en parachutisme et devient conseiller technique pour le film “Le jour le plus long”.

À partir du film “Boulevard du rhum” de 1971 de Robert Enrico, Guy incarne Guy Marchand notamment des seconds rôles, comme le commissaire adjoint de Lino Ventura dans “Garde à vue” de Claude Miller. Pour ce rôle, il remporte également le César du meilleur acteur principal dans un second rôle en 1982. La même année, il joue dans le film de Jean-Luc Miesch “Nestor Burma, Schockdetektiv”. Michel Serrault dans le rôle-titre, Guy Marchand le reprend dans la série télévisée du même nom de 1991 à 2003. Il est aussi cynique dans “Coup de Torchon” de Bertrand Tavernier en 1981 avec Philippe Noiret et dans “Cousin, Cousin” de Jean-Charles Tacchella en 1975, où il incarne un mari en colère, puis dans “L’été sur une pente douce” de Gérard Krawczyk ” en 1987 un cynique Mécanicien de garage de province.

Guy Marchand a également joué un rôle à lui dans la série à succès Dix Pour cent en 2017 et 2018, puis il est apparu dans le film Le Doudou aux côtés de Kad Merad et Malik Bentalha . Il est nominé quatre fois aux César du meilleur acteur principal dans un second rôle : pour Loulou 1981, Coup de foudre 1984, Noyade interdite 1988 et Dans Paris 2007. Il remporte cependant le César du meilleur acteur principal dans un second rôle en 1982 pour Garde. à vue et le prix spécial au Festival des créations télévisuelles de Luchon 2019.

Guy Marchand est aussi un chanteur à la belle voix de crooner. Il connaît le succès avec sa chanson “La Passionata”, qui devient un tube à l’été 1965. Plusieurs albums et singles suivent avec un égal succès. En 1982, il connaît à nouveau le succès avec sa chanson “Destinée”, qui figure sur la bande originale des films “Les Sous-cadeaux en vacances” de Claude Zidi et “Pather Christmas is a Junk” de Jean Poiré. En 2012 il revient à la chanson avec l’album « Chansons de ma jeunesse », dans lequel il reprend les standards de la chanson française.

Guy Marchand se tourne également vers l’écriture et publie en 2007 son autobiographie « Le Guignol des Buttes – Chaumont”. Il a ensuite publié plusieurs romans “Un rasoir dans les mains d’un singe” en 2008 et “Le Soleil des enfants” en 2011, qui a reçu le Prix Jean Nohain en 2012.

En 2006 il apprend à Roissy Aéroport Charles- de-Gaulle connaît Adelina, de 40 ans sa cadette, qui a travaillé comme agent de sécurité. Le couple s’est séparé en 2019. Il était auparavant marié à l’actrice Béatrice Chatelier, son épouse fictive dans le film “Les Sous-doués en vacances”, avec qui il a eu deux enfants, un fils et une fille. En 2019, il révèle qu’il est ruiné à cause de ses ex-femmes, de sa passion pour les voitures américaines et des impôts. Il ne vend plus de disques et estime que seul le cinéma peut le sauver.

Résumé

Biographie de Guy Marchand
Jeunesse de Guy Marchand
Sa carrière cinématographique
“Destiny” et “La Passionata”
bibliographie
Sa femme Adelina et sa fortune
Guy Marchand Films

[Mise à jour le 8 novembre 2021…

Je gère mes abonnements push

Les informations recueillies sont destinées au Groupe CCM Benchmark pour assurer l’envoi de votre newsletter.

Sous réserve des options auxquelles vous avez souscrit, elles seront également utilisées à des fins publicitaires ciblées.

Vous disposez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles ainsi que d’en demander la suppression dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également revoir vos options de ciblage à tout moment. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Ref: https://www.linternaute.com