DISTRIBUTEUR AUTOMATIQUE. Envie de vous offrir un It-Bag Jacquemus ? Rendez-vous à cette machine dans le premier arrondissement de Paris.

La nouvelle bonne idée du créateur Jacquemus : vendre sa nouvelle collection dans un distributeur automatique. A l’occasion de la parution du sac à main « Le Bambino Long », le créateur a installé une boutique éphémère très spéciale au cœur de Paris. En tant que vendeur, un écran tactile qui vous permet de sélectionner le produit de votre choix puis de le payer avant d’ouvrir le carton qui contient la pièce que vous venez d’acheter. Le “Bambino Long” est donc aussi une écharpe parfaite pour réchauffer les looks d’hiver, un carré, un chapeau de paille ou encore une canette en collaboration avec Chilled, la marque de boisson CBD et hibiscus. Le tout dans un rose fuchsia chatoyant, du même coloris que cette boutique ludique, ouverte non stop jusqu’au samedi 5 décembre à minuit. Nul doute que la file d’attente devant ce pop-up store du 16 rue de Richelieu dans le premier arrondissement de Paris va s’allonger jusqu’à sa fermeture.

Parallèlement à ce magasin éphémère, Jacquemus a sa première ligne pour les enfants sur le marché. Sept pièces pour petits garçons et petites filles, dont un bob, un sweat à capuche et un t-shirt beige et rose, et une très jolie couverture crabe. Les coûts ? De 60 à 155 euros pour les vêtements de 3 à 10 ans. La bonne nouvelle, c’est que ces vêtements sont aussi vendus pour les adultes si vous souhaitez habiller toute votre petite famille de la même manière. Très, très doux, disait-on.

Et puisqu’une bonne surprise n’arrive jamais seule, le créateur a aussi imaginé un vélo rose, des boules de Noël, des coquetiers et un verre à shot dans lequel il pourra siroter les fruits de sa collaboration avec Chilled . Une boisson particulièrement stylée qui a encore son prix : 20 euros le pack de six canettes. Santé !

Simon Porte Jacquemus est né le 16 janvier 1990 à Mallemort, à 25 minutes de Salon-de-Provence. Comme il l’affirme sur son site internet, “il aime le bleu et le blanc, les rayures, le soleil, les fruits, les ronds, la vie, la poésie, Marseille et les années 80”. Tout un programme que le jeune créateur s’est fait un plaisir de retranscrire dans ses collections depuis le tout début. Il passe son enfance loin du monde de la mode dans le sud de la France. Ses parents, agriculteurs, ne sont pas du tout issus de cet univers créatif. Mais le garçon, qui a posé pour plusieurs publicités pour enfants, est devenu très jeune obsédé par Paris, où il s’est installé à l’âge de 18 ans.

Il a été fasciné par les uniformes dès son plus jeune âge, comme il l’a dit dans une interview à la plateforme de vente en ligne Ssense, il a ensuite basculé vers Esmod, une école de mode de la capitale, où il ne lui restait que quelques mois. Sa mère est décédée subitement, surtout au début de ses études. Ce choc lui a fait prendre conscience de la fragilité de l’existence et l’a finalement convaincu de lancer immédiatement sa marque sur le marché. En 2009, à seulement 19 ans, l’heure est venue. Il baptise sa griffe du nom de jeune fille de sa mère et imagine sa première collection, Cold Winter, présentée pour l’automne-hiver 2010-2011, qu’il photographie et poste sur Facebook. Repéré par un journaliste des Inrocks, il obtient tout de suite sa première interview. Suivent Les Filles en blanc au printemps-été 2011, une collection sans faute, et L’Usine, en automne-hiver 2011-2012, où toutes les pièces sont en laine. Ce sont précisément ces vêtements qui retiennent l’attention de Rei Kawakubo, la fondatrice de Comme des Garçons, et d’Adrian Joffe, son compagnon, également PDG de la marque qu’elle a fondée en 1973. Ces derniers ont placé le jeune homme comme assistant de vente dans l’une de leurs boutiques parisiennes avant de vendre certaines de ses créations dans leur concept store Dover Street Market à Londres.

En septembre 2012, une nouvelle étape : Simon Porte Jacquemus, le créateur , sur le à Paris tout le monde parle maintenant, préparant son premier défilé de mode. Lors de la Fashion Week printemps-été 2013 la créatrice a présenté son show La Maison, puis la saison suivante La Piscine.

La cabine mannequin se compose de ses amies : l’influenceuse Jeanne Damas, la DJ Clara 3000.. Articles dans la la presse lui est dédiée, ses amis stars Instagram se prennent en photo avec ses collections et sa notoriété grandit au fil des défilés. A tel point qu’en 2014 il publie son premier livre intitulé La Grande Motte, hommage à cette station balnéaire du sud de la France, dont l’architecture s’imprime sur la rétine et est aussi une source d’inspiration pour sa collection Les saisons s’enchaînent. et le succès ne vient pas nier. Consécration d’ici 2015 : Il a été nommé parmi les lauréats du prestigieux Prix LVMH, qu’il a remporté. Avec sa superbe collection Les Santons de Provence pour le printemps-été 2017 et L’Amour d’un Gitan pour l’automne-hiver 2017-2018, il continue de faire rêver les fashionistas. En 2017, la jeune créatrice fera l’objet de deux expositions à Marseille : au MAC puis au MuCEM avec « Maisons », « Archives » et « Images ». Il montre également son affection pour la cité phocéenne avec son deuxième livre, Marseille Je T’aime. L’année suivante, Jacquemus fait une annonce sensationnelle : il s’immerge dans les gens. Et a transposé son univers coloré lors d’un premier show masculin intitulé Le Gadjo, qui a été présenté à Marseille en juin 2018.

Quelques mois plus tard, en mars 2019, il a participé à l’ouverture du Café Citron en collaboration avec Caviar Caspia , puis les restaurants Oursin des Galeries Lafayette Champs-Elysées. La même année, le créateur décide de changer son plan de présentation. Désormais, hommes et femmes seront présentés au public en même temps lors de la Fashion Week masculine. En décembre 2019, Jacquemus organise une grande braderie au nom sobre « La Braderie » dans ses tout nouveaux locaux parisiens. Il y propose à prix discount quelques archives de ses collections passées, célébrant la première décennie de sa griffe.

Reconnaître une pièce inventée par Simon Porte Jacquemus est assez facile. La créatrice qui maîtrise les réseaux sociaux, avec Instagram en tête, a l’art et la manière de concevoir des accessoires et des vêtements viraux. A l’occasion du défilé printemps-été 2018 intitulé La Bomba, Jacquemus présente un sac à main qui devient rapidement une star d’Instagram. Ce mini modèle s’appelle Chiquito, coûte 435 euros et a exactement la taille pour contenir un tube de rouge à lèvres. Déclinée dans une myriade de couleurs, elle a dominé le monde des it bags pendant plusieurs saisons.

Au cours de la même émission, Jacquemus a dévoilé un chapeau géant qui est devenu rapidement viral et a été adopté par Emily Ratajkowski, entre autres. Ses chaussures à talons géométriques, ses robes en maille aux décolletés vertigineux ou aux épaules ouvertes, ses bobsleigh aux couleurs vives, ses grands paniers en osier, et ses tee-shirts imprimés contribuent à sa renommée. C’est grâce à ces pièces cultes que Simon Porte Jacquemus a été nominé pour le British Fashion Award dans les catégories Marque de l’année et Créateur d’accessoires de l’année en octobre 2019. L’un des derniers hits de Jacquemus est le Neve Cardigan, un modèle très décolleté du défilé La Montagne qui a déjà intégré les garde-robes de Hailey Bieber et Bella Hadid.

Pour se chouchouter avec les créations de Jacquemus, visitez son site web. La boutique en ligne propose l’ensemble de ses collections. Ceux qui veulent voir les pièces IRL peuvent visiter le Bon Marché Rive Gauche, les Galeries Lafayette Champs-Elysées ou le Printemps Haussmann.

Nombreuses sont les stars qui ont craqué pour les créations de Simon Porte Jacquemus. Ils ne laissent jamais les pièces du créateur sur le tapis rouge, en street style ou au premier rang des podiums. Parmi les fans du label figurent Rihanna, Beyoncé, Gigi Hadid, Selena Gomez, Kylie et Kendall Jenner, Damso, Eddy de Pretto, Camélia Jordana, Jeanne Damas, Lizzo, Laetitia Casta… Le mannequin Tina Kunakey a car il utilise les talents du créateur pour imaginer sa robe de mariée lors de son union avec l’acteur Vincent Cassel en 2018.

Simon Porte Jacquemus excelle à créer des défilés de mode inoubliables. Par exemple, lorsqu’il a commencé en 2009, il a imaginé un happening lors de la Vogue Fashion Night Out qui serait découvert par les professionnels de la mode. Il avait organisé un défilé avec ses mannequins qui ressemblait à une manifestation : « [Ils] étaient en grève à la manière de ma collection automne-hiver 2011. Quand la rédactrice en chef de Vogue Paris [c’était Emmanuelle Alt à l’époque] est passée, je lui ai présenté mon travail. Je ne sais pas si cela l’a convaincue, mais sinon, je provoquerai d’autres opportunités. Je me suis promis d’apparaître dans Vogue un jour », a-t-il confié à L’Express 2011. Un objectif largement atteint depuis lors. Cela n’a pas empêché Jacquemus de maintenir cette habitude de présenter des défilés qui marquent les fantômes au fil des années. En février 2019, par exemple, il a recréé un village provençal avec La Collectionneuse aux façades aux couleurs vives.Puis, pour les 10 ans de sa marque, le créateur a invité tout le paquet mode à découvrir son spectacle Le Coup de soleil dans le Lubéron un champ de lavande, les mannequins a marché sur un immense tapis fuchsia – un succès qui a généré des milliers de hits sur Instagram.

Le créateur est sorti de détention en juillet 2020 et a cette fois rencontré des professionnels de la mode et des amis de la marque le tout dans un Champ de blé perdu dans le Parc Naturel Régional du Vexin, intitulé “L’Amour”, cette collection printemps-été 2021 marque le retour des défilés en présence d’un public s, avec distanciation sociale requise entre les oreilles dorées.

Résumé

création
voyage
Pièces cultes
Étoiles
Défilés

La nouvelle bonne idée du créateur Jacquemus : vendre sa nouvelle collection dans un distributeur automatique. A l’occasion de la parution de “Le Bambino …

Je gère mes abonnements push

Les informations recueillies sont destinées au Groupe CCM Benchmark pour assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles sont également utilisées à des fins publicitaires ciblées dans le cadre des options auxquelles vous avez souscrit.

Vous avez le droit d’accéder à vos données personnelles et de les rectifier ainsi que d’en demander la suppression dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également revoir vos options de ciblage à tout moment. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Ref: https://www.journaldesfemmes.fr