L’ancien chef de l’Etat a officiellement quitté le pays sud-africain en avril 2019 pour des raisons de santé à destination de Barcelone. La durée de son séjour en Angola n’a pas été précisée

Champion absolu du pays sud-africain depuis 38 ans, M. dos Santos, 79 ans, est accusé d’avoir largement détourné les ressources nationales en favorisant sa famille et ses proches

Selon la constitution, son statut d’ancien président le protégera des poursuites pénales jusqu’en 2022

Mais son entourage et les membres de sa famille n’ont pas été épargnés par une énorme opération “mains propres” ces dernières années, dont son successeur depuis 2017 et ancien ministre de la Défense Joao Lourenço effectué

Au nom de la lutte contre la corruption, il a levé la vigilance vigilante de son prédécesseur des instances dirigeantes du parti au pouvoir, des institutions et des entreprises publiques

La première milliardaire d’Afrique, sa fille Isabel dos Santos, a été laissée à la tête de la compagnie pétrolière nationale Sonangol Remplacée Ses avoirs angolais ont été gelés et elle a été accusée d’une série de crimes financiers. Elle et son mari, l’homme d’affaires congolais Sindika Dokolo, sont soupçonnés d’avoir détourné 1 milliard de dollars de fonds publics

A LIRE AUSSI : Mali : Arrivée de mercenaires russes à Bamako, le vrai-faux-déni de la Russie

Le fils de l’ancien dirigeant, José Filomeno dos Santos, a été condamné à cinq ans de prison pour détournement de fonds du Fonds de l’État angolais, qu’il a supervisé de 2013 à 2018

La grande maisonnée de M Lourenço a surpris l’opinion publique et le parti qui règne depuis l’indépendance du Portugal en 1975, le Mouvement Populaire pour la Libération de l’Angola (MPLA) Le renversement de la famille Dos Santos a créé de la satisfaction sur les routes dans cette pays, malgré la pluie de pétrole est restée mauvaise

JA News – José Eduardo dos Santos de retour en Angola

Ref.: https://www.ivoiresoir.net/jose-eduardo-dos-santos-est-rentre-en-angola/