L’Assemblyman David Chiu, D-San Francisco, centre, et d’autres membres de l’Assemblée utilisent leurs téléphones intelligents pour prendre une photo alors que les votes sont enregistrés approuvant une mesure visant à fournir des protections contre l’expulsion pour les locataires du Capitole à Sacramento, en Californie, le jeudi janvier. 28 février 2021. Lundi 22 février, l’Assemblée législative de Californie a approuvé des paiements de 600 $ pour environ 5,7 millions de personnes.

SACRAMENTO, Californie (AP) – Les législateurs californiens ont ouvert lundi la voie à 5,7 millions de personnes pour obtenir au moins 600 dollars en paiements uniques, dans le cadre d’un programme de secours contre les coronavirus de la taille d’un État visant à aider les personnes à faible revenu à surmonter ce qu’elles espèrent est la dernière étape de la pandémie.

La législature de l’État a adopté le projet de loi par une large marge lundi, progressant plus vite que leurs homologues du Congrès qui envisagent également une autre série de contrôles de relance pour la nation.

Le gouverneur Gavin Newsom a déclaré qu’il le signerait mardi. Les personnes éligibles à l’argent devraient l’obtenir entre 45 et 60 jours après avoir reçu leurs remboursements d’impôt de l’État, selon le Franchise Tax Board.

L’une de ces personnes est Judy Jackson, une ancienne enseignante de 75 ans et survivante du cancer qui vit avec environ 1 000 $ par mois d’autres programmes gouvernementaux. Jackson a déclaré qu’elle utiliserait une partie de l’argent pour payer un congélateur qu’elle avait acheté afin de pouvoir se faire livrer de la nourriture chez elle et éviter de sortir faire des courses pendant la pandémie.

«La plupart des mois, je m’inquiète à la fin du mois de savoir si l’argent va s’épuiser avant le mois», a déclaré Jackson, qui a déclaré qu’elle présentait un risque plus élevé de COVID-19 en raison de son âge et d’un certain nombre de facteurs sous-jacents. conditions de santé. «Cela permettra d’avoir un petit plus et peut-être d’acheter une glace de temps en temps.»

Environ 2,3 milliards de dollars iront aux personnes qui réclament et reçoivent le crédit d’impôt sur le revenu gagné en Californie. En général, ce sont des gens qui gagnent 30 000 $ par an ou moins.

Un autre 470 millions de dollars ira aux personnes qui gagnent un maximum de 75 000 $ par année après déductions et qui utilisent un numéro d’identification de contribuable pour produire leurs déclarations de revenus. Ce sont pour la plupart des gens qui n’ont pas de numéro de sécurité sociale, y compris des immigrants.

Certaines personnes entrent dans ces deux catégories. Dans ces cas, ils recevront 1 200 $, pas 600 $. La législature de l’État contrôlée par les démocrates l’a fait parce que la plupart des gens qui déposent leurs impôts de cette manière sont des immigrants qui n’étaient pas admissibles aux chèques de relance fédéraux approuvés par le Congrès l’année dernière.

Environ 993 millions de dollars iront aux personnes qui reçoivent de l’aide des programmes publics ciblant les familles à faible revenu, les personnes âgées, les aveugles et les handicapés.

La Californie a l’argent pour le faire en partie parce que l’État – le plus peuplé du pays avec près de 40 millions d’habitants – compte de nombreux riches qui ont été moins touchés par la pandémie et continuent de payer des impôts.

«Nous devons reconnaître que cette pandémie ne nous a pas tous frappés de la même manière», a déclaré Joaquin Arambula, député de l’État, démocrate de Fresno.

La Californie a perdu 1,5 million d’emplois l’année dernière, principalement des salariés à bas salaires dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Pendant ce temps, l’emploi chez les personnes qui gagnent 60 000 $ par an ou plus a augmenté l’an dernier à mesure que les gens sont passés au travail à domicile.

Le résultat est que la Californie a un excédent ponctuel estimé à 15 milliards de dollars à dépenser cette année, un chiffre qui pourrait encore augmenter plus tard cette année, une fois de plus les gens remplissent leur déclaration de revenus.

Ref: https://www.sfgate.com