“Son profil est en fait une véritable pulpe idéologique”, a déclaré le président du Rassemblement national, lors d’une conférence de presse sur le profil de l’auteur demande la gifle qui, selon le procureur de la République, est proche du “mouvement des gilets jaunes” et partage “des convictions politiques traditionnelles de droite ou d’extrême droite”

Elle a également dit qu’elle “est tout à fait d’accord avec” Emmanuel Macron “qu’il s’agit d’un acte isolé” et que son auteur “peut faire l’objet d’une décision extrêmement dure car ce type de comportement en démocratie est inacceptable”

L’auteur de la gifle, Damien Tarel, a été condamné jeudi à Valence à 18 mois de prison, dont 14 avec sursis. Le parquet avait requis 18 mois de prison. Cette gifle, “totalement inadmissible”, était “intentionnelle”. Acte de violence », a fait valoir le représentant du procureur de la République

Le chef du RN et candidat à l’Elysée était venu en région Centre-Val de Loire pour soutenir le candidat RN pour la région, Aleksandar Nikolic, qui était en tête au premier tour, avec un second tour, qui semble dangereux

A LIRE AUSSI : Mali : Macron est furieux contre la CEDEAO, que le colonel Assimi Goïta reconnaît comme président

Marine Le Pen a appelé à “un changement” dans ce scrutin, avec le RN en tête, selon de récents sondages dans six régions, dont celle-ci

“L’alternance permet de sortir des mauvaises habitudes, de voir les problèmes différemment, de réfléchir à d’autres solutions () Il n’y a rien de plus sacré et normal dans une démocratie, ou on abolira les élections s’il s’agit d’avoir toujours la même, la même politique », a-t-elle soutenu

Au second tour, le leader du RN, qui a ouvert ses listes à des candidats extérieurs au parti, a estimé ses réserves de vote “parmi les électeurs en désaccord avec ces fusions” entre les partis, citant le candidat LR en Paca, Renaud Muselier , qui figurait sur sa liste de candidats LREM “J’ai parlé de pulpe idéologique, on est un peu là aussi”, a ajouté le leader d’extrême droite

Marine Le Pen s’est également défendue d’être “d’extrême droite”, ce qu’elle considérait comme un “terme péjoratif” “visant apparemment à nuire” après qu’un journaliste de la Nouvelle République s’est plaint après un échange tendu qui restreignait l’accès à certains candidats et M. Nikolic, qui s’est dit « bouleversé » d’être présenté comme « d’extrême droite » à propos de sa carrière

Le chef du RN avait auparavant visité le château de Villandry et accueilli un lieu de “transmission” qui “ne tourne pas vers l’intérieur” et un vignoble

JA News – La gifle à Macron : Marine Le Pen réagit – YECLOcom

Ref.: https://www.ivoiresoir.net/la-gifle-a-macron-marine-le-pen-reagit/