MINNEAPOLIS – Les sept premières années de la carrière de Kyle Gibson dans la MLB ont été passées au Minnesota. C’est la franchise qui l’a repêché en 2009. Ses enfants sont nés dans les villes jumelles. À bien des égards, c’est la maison.

Lorsque le manager des Rangers, Chris Woodward, a qualifié Target Field de «la maison que Kyle Gibson a construite», cela a peut-être été un peu hyperbolique. Mais au moins pour Gibson, un retour à la maison est significatif.

«Que vous soyez échangé. Si vous prenez votre retraite. Que vous vous inscriviez dans une agence indépendante, il est toujours difficile de quitter une équipe avec laquelle vous passez beaucoup de temps », a déclaré Gibson. «Mon cas n’était pas différent. J’ai vraiment apprécié mon séjour ici au Minnesota.

Gibson débutera mardi soir contre les Twins, une équipe qu’il a disputée en 193 matchs de 2013 à 19. Il était un pilier de la rotation, faisant au moins 25 départs en six années consécutives.

Maintenant, il revient après ce qui est probablement le meilleur mois de sa carrière. Après un début de journée désastreux au cours duquel Gibson n’a enregistré qu’un seul retrait, le grand droitier a une MPM de 0,82 en 33 manches. Il a été l’un des meilleurs lanceurs de tout le baseball cette année.

«C’est difficile à dire», a déclaré Gibson lorsqu’on lui a demandé si c’était la meilleure partie de sa carrière. «Probablement dans la mémoire récente, juste ressentir ce que je ressentais – sans parler des statistiques, du succès ou de l’échec. Je dirais que c’est probablement assez proche, sinon le meilleur que je ressens. “

En entrant dans la série, Gibson a demandé à sa fille Hayden, âgée de 6 ans, si elle serait toujours une fan de Twins ou si elle serait toujours une fan de Twins ou une racine pour son père.

Il a dit qu’elle avait promis de le soutenir, mais Gibson soupçonne que si Brian Dozier était toujours sur les Twins, cela pourrait être différent.

“Il y a d’innombrables personnes qui comptent beaucoup pour nos vies”, a déclaré Gibson. «Qu’ils gardent nos enfants pendant la période où nous étions ici. L’aumônier et sa femme pendant que nous étions ici. Je pourrais passer par beaucoup de gens.

La dernière fois que Gibson a eu un gros départ – ce premier match susmentionné – il n’a pas bien géré les nerfs.

C’était son premier départ de la journée d’ouverture, et il a immédiatement abandonné une avance de cinq points. Woodward, cependant, n’est pas préoccupé par un accès de nerfs similaire pour le vétéran de 33 ans.

«Je pense qu’il est plus excité que nerveux», a déclaré Woodward. «Évidemment, vous voulez toujours bien faire contre votre ancienne équipe, vos anciens coéquipiers. Je ne suis pas inquiet à ce sujet. “

Lorsque Gibson est entré dans le média d’avant-match Zoom des Rangers lundi après-midi, il a brièvement dû interrompre les débats alors qu’un journaliste commençait à poser une question.

Il avait une bonne raison. Après tout, la salle de zoom des médias des Twins était apparue sur le Rangers Zoom. C’était la version 2021 parfaite des hijinks de la salle de presse.

Dans la salle des Twins se trouvait Tyler Duffey, un coéquipier de Gibson pendant cinq saisons. Il resta muet mais fit divers gestes à Gibson en riant, qui recommença à répondre aux questions.

Un joueur de Twins, je crois que Tyler Duffey, a utilisé le zoom d’avant-match de Kyle Gibson pour jouer avec lui. Gibson, un partant de longue date des Twins, lance demain pour les Rangers à Target Field. pic.twitter.com/MKYOb4y9ao

Le COVID-19, a déclaré Gibson, a changé la dynamique de ce retour au Minnesota. Il a apprécié le vol au pays des 10 000 lacs dimanche soir, reconnaissant l’horizon. Mais pour la plupart, voir certains de ses amis de la région devra attendre 2022.

«C’est cool d’être de retour. C’est différent de le voir depuis la troisième pirogue de base », a déclaré Gibson. «Quant à demain, je suis sûr qu’il y aura des nerfs, de l’anxiété et un peu d’excitation à revenir sur le monticule sur lequel j’ai passé beaucoup de temps.»

Sam Blum, rédacteur en chef. Sam couvre l’athlétisme de SMU et les Texas Rangers pour The Dallas Morning News, et a déjà couvert l’athlétisme de l’Université Auburn pour AL.com. Il a également couvert l’athlétisme de l’Université de Virginie pour The Daily Progress à Charlottesville. Il est diplômé de l’Université de Syracuse.

Ref: https://www.dallasnews.com