Au milieu du troisième trimestre, Stephen Curry a fléchi ses muscles et a laissé échapper un rugissement massif dans les chevrons du Toyota Center qui a libéré près d’une semaine de frustration.

Curry a marqué 23 de ses 30 points au troisième quart pour mener la course décisive des Warriors lors de la victoire 113-87 de samedi soir contre les Houston Rockets.

Après que le layup d’Andrew Wiggins ait effacé un déficit de 11 points à mi-chemin du troisième quart, Curry est sorti d’une crise de tir qui l’a vu rater 19 des 27 tentatives à 3 points au cours de ses deux derniers matchs avec un corner à 3 points. Alors que le ballon tombait dans le filet, Curry a lancé la course 24-0 de Golden State avec un hurlement à pleine gorge.

«C’était une sorte d’avalanche à partir de là», a déclaré Curry. «C’était un coup spécial étant donné à quel point la première mi-temps a été mauvaise.»

Le soulagement était palpable. Après tout, cela avait été des nuits difficiles pour Curry et les guerriers. Curry – dont le mois d’avril restera l’un des meilleurs mois de l’histoire de la ligue – venait de remporter une performance de tir de 40% lors de la décevante défaite de jeudi dans le Minnesota et d’une défaite éclatante contre les Mavericks mardi.

Au début, il semblait que Golden State était sur la bonne voie pour une troisième déception consécutive alors que Curry n’avait tiré que 2 sur 12 pour commencer le match et que les Warriors étaient suivis de six à la mi-temps.

Une perte aurait été inacceptable. Non seulement il serait venu contre les Rockets (16-48), propriétaires du pire bilan de la ligue, mais il aurait également fait chuter Golden State à deux matchs en dessous de 0,500 au milieu d’une poussée des séries éliminatoires.

Mais Curry avec sa rafale opportune, dont 12 de suite pour atteindre le troisième quart 39-12, a élevé ses coéquipiers comme il l’a fait à maintes reprises cette saison.

Wiggins a terminé avec 20 points, Draymond Green a récolté neuf points, 11 rebonds et huit passes et les réserves Jordan Poole et Mychal Mulder ont récolté 17 points chacun tandis que la défense maintenait Houston à 36,4% au total.

Après avoir remporté une pause bien méritée dans une victoire éclatante sur la route, Curry a passé le quatrième quart-temps sur la chaise de banc à danser avec Green.

Pour les Rockets, Kevin Porter Jr. a suivi sa sortie de 50 points jeudi contre Milwaukee avec 16 points et six passes. Le centre Christian Wood a terminé avec 10 points, sept rebonds et trois passes.

Parce qu’ils possèdent le bris d’égalité sur les Spurs de San Antonio, la victoire place les Warriors (32-32) à la neuvième place de la Conférence Ouest. Avec huit matchs à jouer, ils suivent les Memphis Grizzlies par un match pour la tête de série n ° 8 et se classent dans le match de sept-huit du tournoi de play-in.

Ensuite, Golden State termine son dernier voyage de la saison avec des matchs consécutifs à la Nouvelle-Orléans lundi et mardi.
Articles Liés

Warriors ‘Green discutable contre les Rockets avec blessure à l’épaule

La perte au Minnesota montre pourquoi les guerriers doivent réparer un grand vide

Après leur deuxième défaite consécutive, comment les Warriors tirent-ils le meilleur parti de cette saison?

Les guerriers tombent aux mains des Timberwolves malgré les grandes nuits de Steph Curry, Andrew Wiggins

Kelly Oubre Jr. (poignet) des Warriors contre le Minnesota

Ref: https://www.mercurynews.com