Samedi soir sur TF1, Vincent a fait vibrer tout le jury, Vianney au sommet, avec sa reprise musclée d’une chanson d’Orelsan. L’état de grâce du YouTuber a été de courte durée. L’exhumation de tweets racistes et homophobes a conduit le candidat à être évincé du jeu.

La société qui produit la version française de The Voice a limogé le candidat Vincent Pois, 21 ans, amateur, le 22 février -Rapper et YouTubers connus après des internautes ont découvert des tweets racistes de sa part en 2017. L’artiste en herbe a été raccourci. Samedi soir 20 février, le jeune homme, connu sur les réseaux sociaux sous le pseudo Vincent_TheVivi, a tourné les présidents des quatre jurés avec sa photo de couverture d’Orelsan’s Social Suicide, un titre au texte très provocant qui s’est avéré être des ondulations avec la virulence d’une myriade d’entreprises, de classes et de minorités dans la société française. Vianney, qui connaissait la chanson par cœur, est devenu son entraîneur pour le reste du programme … Mais leur aventure musicale n’a pas continué.

FLASH – Le rappeur #TheVivi, qui a repris la chanson d’Orelsan “Suicide Social” dans #TheVoice, a été retiré de la saison 10 de l’émission après plusieurs vieux tweets controversés. (ITV Studios France) pic.twitter.com/ThYBU1mABx

Très rapidement, des internautes ont découvert sur Twitter des posts précédents du jeune candidat de 2017 qui choquaient les tweets avec des blagues racistes et des insultes homophobes. Les internautes se sont alors interrogés sur la participation du rappeur amateur à l’émission. Le candidat a fermé son compte Twitter et a rapidement publié dimanche un Mea Culpa sur Instagram: «Je vois de vieux tweets qui se démarquent, que j’ai écrits quand j’avais 17 ans (…). Je ne pensais pas un mot de ce que j’ai écrit Je m’excuse auprès de toutes les personnes que j’ai offensées avec ces messages honteux. “Trop tard.

Les écrits des candidats sont “incompatibles avec nos valeurs et leur participation à l’émission qui se termine aujourd’hui”, a déclaré lundi la société de production Tele-Hook dans un communiqué.

Cet épisode rappelle une controverse similaire en 2018 avec le garçon Mennel, candidat pour The Voice. Quelques jours après leur apparition dans la saison 7 de l’émission, les anciens messages Facebook du candidat apparaissent. Après les attentats de Nice et de Saint-Étienne-du-Rouvray, le gouvernement les a notamment accusés d’être de «vrais terroristes». D’autres captures d’écran partagées sur les réseaux sociaux par l’extrême droite notamment ont également montré qu’elle partageait des posts controversés avec l’islamologue Tariq Ramadan ou Dieudonné sur Facebook. Malgré des excuses publiques, la chanteuse a finalement annoncé qu’elle quittait le télécrochet TF1.

Ref: https://www.francetvinfo.fr