Cette prolongation a été décidée, même si “l’observation de données plus récentes montre des premiers effets positifs, avec un taux d’incidence qui chute à exactement 385”, a précisé le préfet.

Il a rappelé que le 10 août, le taux d’incidence était de 420,5 pour 100 000 habitants. 53 des 117 lits de réanimation étaient occupés par des patients Covid 19. 3 590 nouveaux cas et 10 décès ont été enregistrés au cours des sept derniers jours.

“Le pire peut être évité”, a déclaré le préfet, commentant la baisse du taux d’incidence. En ce sens, la détention partielle avec titre de séjour dans un rayon de 10 km autour de son appartement (5 km le dimanche) devrait être prolongée de 5h à 18h jusqu’à la fin du mois.

Martine Ladoucette, directrice générale de l’ARS, a indiqué qu’elle avait proposé au préfet de prolonger cette mesure. “Au cours des sept derniers jours, nous avons admis en moyenne 46 patients Covid en réanimation et 65 en médecine”, a-t-elle déclaré et exhorté les Réunionnais à “continuer à utiliser les gestes barrières” et à respecter toutes les restrictions sanitaires. /p>
– Retour en classe –

Martine Ladoucette a également déclaré avoir demandé à Jacques Billant de maintenir le couvre-feu strict. A partir de lundi, il sera appliqué de 19h à 5h du matin. Il a commencé à 18 heures le 31 juillet. Cette heure supplémentaire a été ajoutée pour tenir compte des restrictions liées à la rentrée scolaire.

Le retour en classe après la trêve hivernale austral a été maintenu pour les élèves de la maternelle au lycée jusqu’au lundi 16 août. Les syndicats ont demandé en vain qu’il soit reporté d’une semaine

« Les cours reprendront en présence de tous les élèves », a annoncé la recteur Chantal Manès-Bonnisseau. “En CP, la classe est fermée au premier cas contact. Dans les collèges et lycées, les cas contacts à risque suivront les cours à distance pendant 7 jours”, a-t-elle expliqué.

Lorsque le protocole du ministère stipule que “les élèves non vaccinés doivent garder leurs distances”, le recteur a souligné que “d’abord les contacts vulnérables doivent être identifiés, et parmi ces contacts vulnérables les non vaccinés” doivent isoler ceux qui sont vaccinés, peuvent rester”. “Nous voulons éviter de fermer une classe entière car seuls 5,7% des 12-17 ans sont complètement vaccinés”, a-t-elle déclaré.

Martine Ladoucette a également déclaré que “plus d’un Réunionnais sur deux est impliqué dans une procédure de vaccination depuis plus de 12 ans”. Le chiffre “50 % des Réunionnais de plus de 12 ans seront complètement vaccinés au 31 août” est “un objectif raisonnablement atteignable”. L’ARS espère atteindre 80% des vaccinés d’ici la mi-novembre.

« En juillet, sur 40 décès, 32 n’étaient pas vaccinés et seulement trois avaient un calendrier de vaccination complet. Sur 7 293 personnes infectées en juillet, 85 % n’étaient pas vaccinées et seulement 2 % avaient reçu le calendrier vaccinal complet. ”Retour.

– Les protestations continuent –

Les restrictions sanitaires et notamment l’entrée en vigueur du pass sanitaire ont déclenché un mouvement de contestation à La Réunion. Des milliers de personnes ont manifesté contre les mesures d’hygiène au cours des trois derniers samedis.
A La Réunion, mais aussi en Martinique et en Guadeloupe, des renforts policiers sont attendus. “Au niveau national, un appel à la mobilisation a été lancé pour soutenir le personnel local. L’appel est actuellement en cours et nous attendons les résultats afin de soulager et soutenir les policiers impliqués dans l’administration de l’ordre public samedi.” mais aussi dans l’application des restrictions sanitaires », a confirmé le préfet interrogé par Imaz Press.

Depuis le début de l’épidémie le 11 mars 2020, 298 patients sont décédés de la maladie. 226 de ces personnes sont décédées au cours des cinq derniers mois. Www.ipreunion.com / [email protected]

Ref: https://www.ipreunion.com