Le Grand Prix du Portugal 2021 s’annonce très intéressant, du fait que la grille de départ est pleine de surprises. Il y a eu aussi quelques constantes comme de bonnes performances de Mercedes et de Red Bull, mais beaucoup de positions ont été bouleversées.

Tout d’abord, Valtteri Bottas a sur-qualifié son coéquipier Mercedes, Lewis Hamilton. Bien qu’ils aient verrouillé la première ligne comme prévu, Hamilton a toujours été le favori pour s’asseoir en pole. Il devra attendre plus longtemps pour décrocher sa 100e pole position, grâce à un Bottas enflammé.

La deuxième ligne a également été revendiquée de manière prévisible par Red Bull, mais Max Verstappen aurait vraiment dû être beaucoup plus rapide que ce qui était finalement son dernier temps de qualification. Malheureusement, son effort le plus rapide a été supprimé pour avoir dépassé les limites de la piste. Les conditions de piste dans les dernières minutes signifiaient que le Néerlandais ne pouvait se qualifier que troisième aux côtés de son coéquipier Sergio Perez.

Les vraies surprises viennent après les deux premiers rangs, avec Carlos Sainz de Ferrari se classant 4e et surclassant son coéquipier Charles Leclerc, qui n’a réussi qu’à se hisser 8e. Esteban Ocon d’Alpine a fait sensation à la 6ème place, compte tenu du retard de l’équipe lors des deux premières courses. Malheureusement, son coéquipier Fernando Alonso n’a pu se qualifier que 13e.

Lando Norris avait l’air fort à l’entraînement et en Q1 et Q2, mais il n’a pu atteindre que 7e en Q3. Une bien plus grande surprise vient de son coéquipier Daniel Ricciardo, qui partira de la 16e place sur la grille. Il a fait une sortie choc en fin de Q1, aux côtés de Lance Stroll d’Aston Martin qui n’est arrivé qu’à la 17e place. Cependant, Sebastian Vettel est finalement entré en Q3 pour la première fois cette saison, mais n’a pu placer son Aston Martin qu’à la 10e place.

George Russell a également obtenu un résultat remarquable, prenant sa Williams à la 11e place. C’est une énorme amélioration par rapport à l’année dernière, qui a vu l’équipe languir au fond du peloton sur la plupart des courses.

En parlant de l’arrière du peloton, les voitures Haas de Mick Schumacher et Nikita Mazepin étaient peut-être les seules à rester dans le statu quo, se classant respectivement 19e et 20e.

Ref: https://www.ibtimes.co.uk