L’Avalanche a remporté la série, mais pas avant que le Wild n’obtienne un dernier coup de départ.

Près de la moitié des pertes réglementaires de l’équipe sont survenues au Colorado, certaines plus inégales que d’autres, mais le Wild a mis fin à la bataille de huit matchs mercredi soir devant 3000 au Xcel Energy Center en prouvant qu’il peut rivaliser avec le leader de la division Ouest – fuyant 8-3 pour briser la meilleure séquence de 15 matchs de l’Avalanche dans la LNH tout en égalant le record de la franchise pour le plus de buts dans un match.

Kevin Fiala a marqué son premier tour du chapeau dans la LNH lors d’un match de quatre points, un sommet en carrière, Kirill Kaprizov a marqué deux buts et le capitaine Jared Spurgeon a récolté trois passes tandis que le jeu de puissance a accumulé quatre buts en cinq occasions.

Après une parade de pénalités pour lancer la première période, le Wild a profité de son premier avantage numérique lorsque Kaprizov a redirigé dans une passe de Victor Rask à 4 minutes. La recrue a marqué le premier but du Wild dans quatre des cinq derniers matchs.

À 13 h 15, le Wild a doublé son avance sur le premier but de Luke Johnson dans la LNH – un tir hors de la course lancée par Kyle Rau.

Avant la fin de la période, Fiala est allé au premier rang sur le gardien du Colorado Philipp Grubauer pour prolonger sa séquence de points à sept matchs, le plus long sur le Wild cette saison. Au cours de cette course, Fiala a inscrit cinq buts et six passes décisives.

Ce n’était que la deuxième fois cette saison que l’Avalanche cédait trois buts ou plus en première période, mais l’Avalanche ne s’est pas effondrée.

Ryan Hartman a répondu à 4 h 37 lorsqu’il a intercepté une passe de Devon Toews et déposé la rondelle derrière Grubauer. Le but était le deuxième de Hartman en autant de matchs.

Seulement 40 secondes après le but de Hartman, Andre Burakovsky a enterré une rondelle libre devant le gardien Cam Talbot. Et puis à 9:42, un autre but en avantage numérique – celui de Mikko Rantanen – a porté le score à 4-3.

Mais le Wild est sorti de la deuxième place par 2, et il avait le jeu de puissance autrefois décrié à remercier pour le coussin.

Kaprizov a marqué son deuxième du match à 13:38 lors d’un penalty de MacKinnon, devenant ainsi la première recrue Wild à enregistrer deux buts en avantage numérique dans un match. L’aide de Spurgeon sur le jeu était sa troisième du match, et tout est venu sur le jeu de puissance. Il est devenu le deuxième défenseur de l’histoire de Wild à enregistrer 100 passes en carrière en avantage numérique.

En tout, le Wild a marqué 12 buts en avantage numérique au cours des 15 derniers matchs; l’Avalanche a terminé 2-en-7.

Dans le troisième, Fiala a ajouté un sixième but Wild à 4:24 sur un solide individuel – réussissant un tir fulgurant tout en étant traqué par Jacob MacDonald de l’Avalanche.

Joel Eriksson Ek a fait 7-3 à 7:18 avec son tir de la machine à sous, puis Fiala a couronné son premier tour du chapeau en carrière en avantage numérique à 7:56 – une célébration qui comprenait des chapeaux lancés sur la glace par le fans présents.

Quant à Kaprizov, il a également contribué au but final de Fiala pour conclure une soirée à trois points. Il a neuf points à ses huit derniers matchs et continue de mener les recrues du Wild et de la LNH au chapitre des buts (16) et des points (34).

Talbot a terminé avec 29 arrêts, tandis que Grubauer a fait 11 avant d’être retiré après le but d’Eriksson Ek.

C’était la cinquième fois que le Wild marquait un record de huit buts – sur seulement 19 tirs – et la troisième fois au Xcel Energy Center.

Sarah McLellan couvre le Wild et la LNH. Avant de rejoindre le Star Tribune en novembre 2017, elle a passé cinq ans à couvrir les Coyotes pour The Arizona Republic.

Ref: https://www.startribune.com