NEWARK â ???? La date de début reste un mystère, et leur adversaire est à déterminer, mais les Bruins ont obtenu une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley lundi soir avec leur victoire 3-0 contre les Devils au Prudential Center.

Nick Ritchie (14) et Patrice Bergeron (20) ont rythmé le triomphe avec leurs buts en deuxième période et Tuukka Rask, qui n’a affronté que 20 tirs, a enregistré son 52e blanchissage en carrière.

Matt Grzelcyk a pris les devants 3-0 avec 2:43 à faire en temps réglementaire. Les Bruins ont réussi 42 tirs au but.

C’était aussi la 305e victoire de Rask en carrière, le liant à la 32e place de la liste de tous les temps avec Battlinâ ???? Billy Smith, le tendre fougueux et de mauvaise humeur qui a soutenu les Islanders à leurs quatre Coupes consécutives de 1980 à 1983.

Cette victoire signifiait que les Rangers, le seul autre club de la LNH-Est encore dans la course aux séries éliminatoires, ont de nouveau terminé le tournoi de la Coupe Stanley.

Les Bruins feront leur cinquième voyage consécutif aux séries éliminatoires depuis que Bruce Cassidy a pris le contrôle de leur banc en février 2017. Il a amélioré sa marque en carrière en saison régulière à 192-80-40, .679.

Les Bruins, qui se classent actuellement troisième dans l’Est, entreront dans le mélange des séries éliminatoires avec les Caps, les Penguins et les Islanders. ce dernier est tombé à la quatrième place après la défaite de lundi face aux Sabres. Les Bruins ont encore cinq matchs à jouer dans la saison régulière de 56 matchs, y compris le match revanche de mardi soir ici avec les Devils. Les deux premiers tours des séries éliminatoires se joueront dans les quatre divisions respectives de la ligue.

Les Bruins (31-14-6) ont maintenant une fiche de 10-2-0 depuis l’ajout de Taylor Hall, Curtis Lazar et Mike Reilly à la date limite des échanges du 12 avril.

Une fois les séries éliminatoires commencées, les Bruins poursuivront leur septième titre en Coupe de l’histoire de la franchise.

Les Bruins ont pratiquement eu leur place en séries éliminatoires garantie à la fin des 40 minutes, leur avance de 2-0 et les Devils avec seulement 9 tirs ont atterri sur Rask. Ce sera une longue reconstruction pour les Devils, dont les années glorieuses de la Coupe sont un souvenir qui s’estompe.

Le but de Ritchie a brisé la cravate sans but à 9:08 dans le deuxième, bien mis en place par un Jakub Zboril lisse alimenté de près du point gauche vers l’aile droite. Le imposant Ritchie a opté pour un cliché rapide au lieu d’un slapper, et son tir a battu Wedgewood sur le côté court, à peu près à mi-chemin du poteau droit.

C’était le 14e but de Ritchie cette saison, égalant son record de carrière avec les Ducks. Les Bruins l’avaient fixé plus haut dans l’ordre lorsqu’ils ont acquis Ritchie à la date limite des échanges de février 2020, mais il semble avoir trouvé un foyer sur le service de troisième ligne des hommes lourds avec Sean Kuraly et Charlie Coyle. C’est un trio de 656 livres.

Le toujours efficace Bergeron a frappé à la maison son 20e de la saison avec 2:06 à jouer dans le deuxième, pelleter la rondelle à la porte après que le compagnon de ligne Brad Marchand a porté derrière le filet et a repoussé près du poteau gauche. Bergeron avait quatre chemises rouges autour de lui et a réussi d’une manière ou d’une autre à faire le pot.

La première période s’est terminée là où elle avait commencé, 0-0, mais les Bruins possédaient un vaste avantage territorial, reflété dans leur avance de 17-4 tirs au cours des 20 premières minutes.

Les Diables n’ont pas mis un coup sur Rask – ???? tiré de la zone neutre â ???? jusqu’à ce que Connor Carrick envoie un wrister de long ranger à 8:26, date à laquelle les Bruins avaient déjà décroché 11 tirs.

L’ancien attaquant de la Colombie-Britannique, Miles Wood, absent pour le quart d’ouverture du match, a dû retourner sur le banc à 0:14, secoué un peu lors d’une collision avec l’ancien défenseur de la BU Charlie McAvoy dans un Comm. Accident de l’avenue. Wood avait besoin d’une minute au bout du banc des Devils pour récupérer ses jambes.

Kevan Miller a possédé le plus gros succès de la période, un coup écrasant sur l’ancien ailier de la BU AJ Greer au plus profond de l’aile défensive des Devils. Greer, dos au coin droit des Bruins, s’est fait rouler à la vapeur par Miller, qui a parcouru toute la longueur de la voie pour rattraper Greer par surprise.

Les Bruins ont continué de miser sur la disparité des tirs en deuxième période et détenaient un avantage de 37-9 à la marque de 40:00. Ils avaient également un avantage de 50-21 dans les tentatives de tir.

Ref: https://www.bostonglobe.com