L’emplacement importe peu lorsque les Bruins jouent les Flyers de Philadelphie. Les B les ont battus au Garden. Ils les ont battus au Wells Fargo Center de Philly. Et maintenant, ils ont battu les Flyers – qui devraient être l’un de leurs principaux rivaux pour la couronne de la Division Est – dans le cadre idyllique des montagnes du lac Tahoe.

Jouant sur le 18e fairway de l’Edgewood Tahoe Resort à Stateline, Nevada, les B ont inscrit des buts sur trois de leurs quatre lignes et un autre à l’arrière pour remporter une victoire de 7-3. C’était leur cinquième victoire en autant d’essais contre les Flyers cette année.

Retardé d’environ une demi-heure, le jeu a commencé au début d’un coucher de soleil qui aurait été spectaculaire si vous étiez assis sur le pont arrière en sirotant du vin, mais il semblait que cela présentait des défis majeurs aux hommes qui essayaient de jouer au hockey professionnel.

Mais même si les B ont commencé le jeu en regardant directement dans l’éblouissement, ils ont réussi à marquer seulement 34 secondes après le match. Après que Patrice Bergeron a bloqué un tir dans la zone défensive, Brad Marchand a éclaté sur un 2 contre 1 avec David Pastrnak. Regardant directement le soleil, Marchand a choisi de passer et Pastrnak a enterré son septième de l’année.

Les Flyers, cependant, ont pris le contrôle d’une bonne partie de la première période et ont pris les devants 2-1, les deux buts de Philly étant survenus dans des circonstances difficiles.

Ils l’ont ligoté à 6h41 sur un étrange rebond sur les planches d’extrémité. Sean Couturier, qui avait raté les quatre matchs précédents contre les B, a jeté une rondelle dans la zone de Boston et elle a rebondi directement dans la fente, où Joel Farabee chargeait fort au milieu et il l’a glissée entre les patins de Tuukka Rask.

Le malheur a continué. Juste après la fin d’un avantage numérique des Bruin, le bâton de Charlie McAvoy s’est cassé lors d’une tentative de frappe et les Flyers ont cassé dans l’autre sens. Alors que McAvoy se retirait désespérément pour obtenir un bâton et se défendre, un membre de l’équipe d’équipement du B en tendait un nouveau, mais Brandon Carlo a également essayé d’aider en tendant son bâton. McAvoy a essayé de rester dans les limbes sous le bâton de Carlo et de saisir le sien, mais il n’a pas pu le saisir et est retourné sans bâton. Rask avait effectué un test de poussée sur la chance initiale, mais les B n’avaient pas pu la dégager et Couturier, qui venait de sortir de la surface, a nettoyé la rondelle libre pour une avance de 2-1 dans le Flyer à 14:48.

Mais McAvoy et les B l’ont récupéré 39 secondes plus tard. Marchand a fait du bon travail en remportant une rondelle derrière le filet et en la distribuant à McAvoy. En utilisant un écran Bergeron, McAvoy a battu son deuxième de l’année devant Carter Hart pour égaliser.

Les deux équipes sont entrés dans le match avec un choc. Les Flyers avaient six joueurs clés manquants en raison des protocoles COVID-19 – dont Claude Giroux et Jakub Voracek – tandis que les B manquaient David Krejci et la moitié de leurs six défenseurs réguliers. Ils ne sont pas sortis du premier sans en perdre un autre. Jeremy Lauzon a été perdu lors de son premier quart de match à cause d’une blessure au haut du corps et n’est pas revenu.

La seconde période a débuté avec rien d’autre du soleil qu’une rémanence, et les B ont pris les commandes dans des conditions plus favorables. Et ils ont commencé le deuxième comme ils l’ont fait le premier, prenant une avance d’un but dès la première minute. Lors du premier changement de ligne de la période, Nick Ritchie s’est arrêté sur une course off-wing et a trouvé Pastrnak dans le cercle droit. Avec le roulement de la rondelle, Pastrnak a abattu un tir sur le côté court de la barre devant Hart 46 secondes après le début de la période.

Les B ont commencé à faire pencher la glace en leur faveur et ils ont fini par briser le jeu vers la fin de la période avec trois buts en 1:19.

Tout d’abord, Charlie Coyle, en difficulté, a marqué son premier but en 11 matchs quand il a frappé le poteau court et il a rebondi sur Hart et dans son troisième de la saison.

Puis, 33 secondes plus tard, Trent Frederic a marqué son premier but dans la LNH lorsque son adversaire de longue distance a trouvé son chemin devant le gant de Hart.

Enfin, après que le Flyer Andy Andreoff a infligé un mauvais penalty à Sean Kuraly après le but de Frederic, les B ont pris une avance de 6-2 lorsque Ritchie a dévié le tir en avantage numérique de John Moore devant Hart et les B étaient en route.

Alors que Hart – remplacé par Brian Elliott pour la troisième période – aurait probablement dû arrêter l’un des tirs, les B ont dominé la période, devançant les Flyers, 15-3, en route vers la déroute.

James van Riemsdyk a marqué un avantage numérique le troisième, mais ils n’ont pas rattrapé les B ce soir-là. Pastrnak a marqué son troisième du match dans les poubelles pour compléter le score.

Ref: https://www.bostonherald.com