Par

Vincent Lamigeon

le 28/09/2021 à 11h28

3 minutes de lecture

Les abonnés

Lors d’une visite à Paris, le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a confirmé la commande de trois frégates FDI. Une reprise bienvenue pour le Naval Group deux semaines après l’humiliation australienne, mais aussi le symbole d’une alliance renforcée entre Paris et Athènes.

Elle a duré treize jours. Treize jours pour digérer le coup incroyable des sous-marins australiens, ou du moins tenter de se mobiliser à nouveau et débarquer le traité qu’il ne fallait pas perdre en Grèce. Comme annoncé par la presse grecque ce week-end et par Challenges lundi matin, le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a confirmé mardi 28 la marine française. L’accord, l’un des plus importants dans le domaine de la défense navale depuis des années, comprend également Belharra et Gowind en option. Le Premier ministre grec a également profité de sa visite à Paris pour confirmer la commande de 6 chasseurs Rafale supplémentaires, portant la commande totale à 24 appareils Dassault. La commande de trois corvettes Gowind, également en préparation, n’a pas été évoquée.

Pour Naval Group, cette commande, estimée à 3 milliards d’euros, vaut bien mieux qu’un lot de consolation. Dans la compétition hellénique, le groupe français était contre l’éclosion de la compétition internationale : l’américain Lockheed Martin, son principal concurrent, largement soutenu par le gouvernement Biden ; L’italien Fincantieri, toujours un allié du Naval Group

Cette récente attaque rénale semble avoir fait toute la différence. Et si Athènes n’apparaissait pas encore ? – Après l’offre de Gowind, la garantie de recevoir deux frégates d’ici 2025 était un argument clé. Avec cette date de livraison, Athènes n’a plus forcément à entamer le ruineux programme de rénovation de ses anciennes frégates Meko, estimé à un milliard d’euros, et qui devrait permettre à la marine grecque d’attendre ses navires de nouvelle génération. Face à la menace turque, la marine grecque disposera donc d’une nouvelle génération de frégates polyvalentes et bien armées dans la seconde moitié de la décennie : les Belharra disposent du radar le plus moderne (Thales Sea Fire), l’Aster 30 surface-to- missiles aériens, missiles Exocet-Anti – Ship, torpilles MU90, un canon de 76mm. Ils pourraient également être équipés de l’impressionnant missile de croisière naval MdCN, qui permet des attaques en profondeur comme le Tomahawk américain.

La commande est également une bonne nouvelle pour le chantier naval de Naval Group à Lorient. Celle-ci a été fragilisée par de nombreuses déceptions à l’export sur le segment des navires de surface avec des échecs dans les compétitions égyptienne, indonésienne et qatarie. La ministre fédérale de la Défense Florence Parly a même dû accélérer le calendrier de livraison de l’IDF de la Marine française pour éviter un trou de cargaison. Avec trois frégates à construire, la commande grecque représente un immense bol d’oxygène pour le site du Morbihan, qui assemble actuellement les corvettes Gowind à destination des Emirats Arabes Unis.

Grèce
Rafale

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Challenges utilise votre adresse e-mail pour envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Challenges utilise votre adresse e-mail pour envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

Si vous souhaitez modifier vos centres d’intérêt, vous pouvez toujours cliquer sur le lien Notifications situé en bas de toutes les pages du site.

Ref: https://www.challenges.fr