Les électeurs de Lynn et Somerville ont réduit le champ des courses à la mairie lors des élections préliminaires mardi, tandis que les maires cherchant à se faire réélire dans plusieurs autres communautés du Grand Boston ont obtenu suffisamment de soutien pour figurer sur les bulletins de vote locaux en novembre.

Mais les résultats de mardi suggèrent que deux de ces maires sortants – Yvonne Spicer de Framingham et Sefatia Romeo Theken de Gloucester – pourraient faire face à une vive concurrence dans leurs campagnes pour de nouveaux mandats.

Lors des élections préliminaires dans la région, les deux premiers mardi devraient apparaître sur les bulletins de vote municipaux le 2 novembre.

A Gloucester, Romeo Theken traînait le candidat Gregory P. Verga, selon des résultats non officiels mardi. Spicer est arrivé deuxième derrière le challenger Charlie Sisitsky à Framingham.

Spicer est la première femme noire élue par le peuple à occuper le poste de maire du Massachusetts, et le premier maire de Framingham, où les électeurs ont choisi une forme de gouvernement municipal en 2017. Spicer, dans un communiqué mardi soir, a déclaré qu’elle était déçue par le faible taux de participation à l’élection, mais a été “honoré et humilié”??? par le soutien qu’elle a reçu.

« Les électeurs de Framingham ont maintenant un choix clair à faire en novembre. Framingham est aujourd’hui plus diversifié, financièrement sécurisé et accessible que jamais. Nous avons pris position pour les droits des travailleurs ; pour de bons emplois ; et pour l’opportunité pour tous. Nous devons choisir d’aller de l’avant vers une ville qui fonctionne pour tous,â???? a-t-elle déclaré dans le communiqué.

Sisitsky, dans un communiqué, a déclaré que Framingham était à la croisée des chemins et a qualifié les résultats des élections d’étape importante.

« La nouvelle perspective et le nouveau sens de l’urgence que je propose, ainsi que mon expérience professionnelle municipale et une envie de travailler ensemble ont été validés ce soir », ? il a dit.

Pendant ce temps, des campagnes très chargées ont éclaté dans des courses pour succéder au maire de Lynn Thomas McGee et au maire de Somerville, Joseph Curtatone, qui ne briguent pas leur réélection cette année.

À Somerville, les membres du conseiller municipal Wilfred N. Mbah et Katjana Ballantyne ont été les meilleurs dans une course à quatre pour succéder à Curtatone, qui ne cherchait pas à se faire réélire, selon des résultats non officiels mardi soir.

Et dans la campagne pour succéder à McGee à Lynn, le membre du comité scolaire Jared C. Nicholson et le président du conseil municipal Darren P. Cyr ont été les meilleurs parmi les trois candidats au scrutin de mardi.

Le maire de Salem, Kim Driscoll, est arrivé premier dans une course à trois pour le maire mardi, a rapporté le greffier de la ville, suivi du challenger Stephen G. Dibble. À Newton, Ruthanne Fuller a remporté mardi une première place lors d’un scrutin à trois candidats, suivie de la challenger Amy Mah Sangiolo, une ancienne conseillère municipale.

Trois des titulaires qui ont comparu mardi pour demander leur réélection – Spicer, Fuller et Driscoll – sont également les premières femmes à être maires de leur communauté.

Les maires de la région ont été en première ligne de la pandémie, et dans les villes votant cette année, les titulaires et les challengers cherchent à prendre en charge leurs communautés au milieu de la reprise en cours et de la menace toujours posée par COVID-19. Tout au long de la crise, les maires ont été appelés à servir en tant que défenseurs, pom-pom girls et parfois, consolateurs alors que le virus coûtait la vie aux habitants de leurs communautés.

Les maires du Grand Boston doivent également faire face aux affaires quotidiennes du gouvernement et aux défis au-delà du coronavirus, tels que la flambée des coûts du logement et le racisme systémique.

À Lynn, Nicholson, Cyr et Michael A. Satterwhite étaient sur le bulletin de vote mardi pour servir le mandat de maire de quatre ans de la ville.

Nicholson a obtenu 3 220 voix mardi, suivi de 2 593 voix de Cyrâ, selon le bureau du greffier. Satterwhite, qui est également membre du comité scolaire, a obtenu 2 286 voix. Le greffier de la ville a fait état de 8 227 bulletins de vote sur 55 627 électeurs inscrits mardi.

À Somerville, les candidats William B. Tauro, Mary Cassesso, ainsi que Mbah et Ballantyne se sont tous présentés pour le mandat de deux ans à la mairie.

Mbah a pris la tête mardi, avec 4 498 voix, suivi de Ballantyne avec 4 162 voix, selon les résultats non officiels publiés par le bureau du greffier de la ville mardi soir. Cassesso est arrivé en troisième position avec 4 083 voix et Tauro avec 2 215 voix.

Somerville a rapporté 15 034 votes au total lors des élections de mardi. Il y a 58 766 électeurs inscrits à Somerville, selon le bureau du greffier.

À Framingham, Spicer a obtenu 1 938 voix, tandis que Sisitsky est arrivé en tête avec 4 401 voix, selon le bureau du greffier. Un troisième candidat Carlos Valadares avait 363 voix. Environ 17 pour cent des 38 620 électeurs inscrits de la ville ont voté lors de l’élection.

Romeo Theken de Gloucester, qui a été élu pour un mandat complet en tant que maire de la ville en 2015, a fait face à un champ bondé avant le vote de mardi. Verga a terminé en tête mardi, avec 3 178 voix, le maire sortant à la deuxième place, avec 1 831 voix, selon des résultats non officiels.

Les candidats restants à Gloucester étaient loin derrière dans le total des voix: Brian Jay Pollard, avait 764 voix, Robert Russell avait 252 voix, John M. Harvey Jr.avait 241 voix, suivi de Francisco A. Sclafani, avec 25 voix, le greffier de la ville signalé. Les responsables ont déclaré que 6 307 votes avaient été exprimés sur 21 948 électeurs inscrits à Gloucester.

Newton’s Fuller, qui a été élu maire pour la première fois en 2017, a obtenu 5 926 voix mardi, selon le greffier de la ville. Sangiolo avait 4 247 voix, tandis que le candidat restant, Albert Cecchinelli, avait 661 voix.

A Salem, Driscoll, qui a remporté les élections pour la première fois en tant que maire de Salem en 2005, a obtenu 4 111 voix mardi, a rapporté le greffier de la ville. Le deuxième, Dibble, a obtenu 2 539 voix, suivi de Frank L. Perley III, avec 147 voix.

Salem a un mandat de quatre ans pour son maire. Le taux de participation était de 21,5% des 31 851 électeurs de la ville, selon le bureau du greffier.

Ref: https://www.bostonglobe.com