L’ailier gauche des Blues Mackenzie MacEachern tire la rondelle devant le gardien des Sharks Devan Dubnyk au cours de la troisième période.

Les Sharks ont perdu Tomas Hertl sur la liste du protocole COVID-19 de la LNH, ont accueilli trois joueurs réguliers en bonne santé mais se sont écrasés les orteils samedi soir.

San Jose a perdu deux buts chacun de Evander Kane et Timo Meier quand il en a cédé trois en troisième période aux Blues de St. Louis, qui ont brisé une séquence de trois défaites consécutives avec une victoire de 7-6 au SAP Center.

“Celui-là est sur nous”, a déclaré l’entraîneur des Sharks Bob Boughner. «Je pense que nous avons renoncé à 13 occasions et sept d’entre elles sont au fond de notre filet. Vous n’allez pas gagner beaucoup de matchs de hockey comme celui-là. “

Dès que les Sharks ont enfilé ces maillots classiques du patrimoine pour la première fois, ils sont instantanément revenus à 1992-93. Les Sharks modernes ressemblaient plus à cette version de deuxième année 11-71-2 contre Saint-Louis.

“C’est difficile de marquer six buts dans cette ligue, et quand vous le faites à domicile, vous vous attendez à gagner”, a déclaré Boughner.

«Ce n’est pas par manque d’efforts de sa part, je le sais», a ajouté Boughner. «Nous lui avons donné une chance de se battre dans le troisième, mais cela n’a pas fonctionné.»

Les Sharks ont laissé échapper quatre meneurs d’un but au cours des deux premières périodes avant que les Blues ne prennent les devants 5-4 sur le but en désavantage numérique de Mackenzie MacEachern à 1:18 de la troisième période. Kevin Labanc a répondu pour San Jose 55 secondes plus tard avec son troisième de la saison pour égaler.

Mais Ryan O’Reilly a glissé son septième de la saison sous les patins de Dubnyk à 3:20 pour porter le score à 6-5. À peine 3:01 plus tard, Logan Couture a marqué son 11e en redirigeant un entraînement de Brent Burns devant le gardien suppléant de Saint-Louis, Ville Hasso, qui a relevé Jordan Binnington au milieu de la deuxième période.

Enfin, Marco Scandella a marqué son deuxième du match et de la saison à 7:14 pour faire 7-6 Blues.

“Nous avons eu quelques chances de prolonger l’avance”, a déclaré Kane. «Nous leur avons donné trop de rondelles, trop d’occasions de revenir contre nous.

Erik Karlsson a effectué un retour plus rapide que prévu d’une blessure à l’aine pour rejoindre son compatriote Radim Simek sur la glace pour la première fois en cinq matchs. Et le jeune Dylan Gambrell a poursuivi sa tendance à la hausse en remplissant les gros patins de Hertl en tant que centre de deuxième ligne une semaine après avoir subi une blessure à la tête contre les Blues.

Les Sharks jouaient pour la première fois depuis le premier match de lundi de ce qui était censé être un homestand de huit matchs. Lorsque Hertl a été testé positif au coronavirus mercredi, un match contre Vegas prévu jeudi a été reporté. Hertl devrait manquer 14 jours.

«C’est un appel au réveil, car il frappe à la maison quand il est dans votre cercle intérieur», a déclaré Boughner à propos de Hertl.

Les Sharks cherchaient à mettre six ou sept recrues dans l’alignement de samedi avant que la chance ne frappe avec le retour de Karlsson, Simek et Gambrell. Karlsson est passé de semaine en semaine quatre jours plus tôt à 20:53 contre les Blues.

«Je pensais qu’il avait l’air bien, il bougeait bien et a bien déplacé la rondelle, a dit Boughner.

Ross a couvert les Sharks de San Jose et la Ligue nationale de hockey depuis la création de l’équipe, remontant à l’époque du Cow Palace à partir de 1991-1992. Il a été le chroniqueur itinérant des Sharks et reporter / rédacteur en chef pour le San Francisco Examiner, puis le San Francisco Chronicle, jusqu’en 2007. Il a passé quatre ans en tant que rédacteur / rédacteur de la LNH chez Yahoo! Le sport dans le cadre d’une carrière de journalisme sportif imprimé et en ligne de 36 ans qui a débuté en 1978. En dehors du travail, Ross est fortement impliqué dans le baseball pour les jeunes en tant que directeur, entraîneur et administrateur depuis plus de 20 ans.

Ref: https://www.sfchronicle.com