Tyrese Haliburton des Sacramento Kings protège l’attaquant des Houston Rockets Jae’Sean Tate (8) lors du premier quart d’un match de basket de la NBA à Sacramento, en Californie, le vendredi 14 janvier 2022. (AP Photo/Randall Benton)

Le gardien des Sacramento Kings De’Aaron Fox (5) protège le gardien des Houston Rockets Kevin Porter Jr. (3) au cours du premier quart d’un match de basket de la NBA à Sacramento, en Californie, le vendredi 14 janvier 2022. (AP Photo/Randall Benton )

Le centre des Houston Rockets Christian Wood conduit vers le panier devant le garde des Sacramento Kings Buddy Hield et le centre Alex Len lors du premier quart d’un match de basket de la NBA à Sacramento, en Californie, le vendredi 14 janvier 2022. (AP Photo/Randall Benton)

Le centre des Sacramento Kings Alex Len (25 ans) défend alors que l’attaquant des Houston Rockets Kenyon Martin Jr., à gauche, tire pendant le premier quart d’un match de basket de la NBA à Sacramento, en Californie, le vendredi 14 janvier 2022. (AP Photo/Randall Benton )

Le centre des Houston Rockets Christian Wood (35 ans) tire sur le gardien des Sacramento Kings Tyrese Haliburton (0) au cours du premier quart d’un match de basket de la NBA à Sacramento, en Californie, le vendredi 14 janvier 2022. (AP Photo/Randall Benton)

Le centre des Houston Rockets Alperen Sengun (28 ans) tire sur le centre des Sacramento Kings Alex Len (25 ans) lors du premier quart d’un match de basket de la NBA à Sacramento, en Californie, le vendredi 14 janvier 2022. (AP Photo/Randall Benton)

L’attaquant des Houston Rockets Kenyon Martin Jr. gère le ballon contre les Sacramento Kings lors du premier quart d’un match de basket de la NBA à Sacramento, en Californie, le vendredi 14 janvier 2022. (AP Photo/Randall Benton)

L’arrière des Sacramento Kings, Terence Davis, au centre à gauche, garde contre l’arrière des Houston Rockets, Kevin Porter Jr., au centre à droite, lors du premier quart d’un match de basket de la NBA à Sacramento, en Californie, le vendredi 14 janvier 2022. (AP Photo/Randall Courbé sur)

L’attaquant des Sacramento Kings Chimezie Metu, à gauche, garde contre l’attaquant des Houston Rockets Jae’Sean Tate (8) lors du premier quart d’un match de basket de la NBA à Sacramento, en Californie, le vendredi 14 janvier 2022. (AP Photo/Randall Benton)

Le gardien des Sacramento Kings De’Aaron Fox (5) enlève le ballon au gardien des Houston Rockets Kevin Porter Jr. (3) au cours du premier quart d’un match de basket de la NBA à Sacramento, en Californie, le vendredi 14 janvier 2022. (AP Photo /Randall Benton)

SACRAMENTO, Californie – Une passe, deux passes, trois passes. Les défenseurs des Rockets se sont précipités pour garder la trace alors que les Kings renversaient le ballon autour du périmètre. La foule, sentant la confusion de Houston, rugit de joie à chaque passe supplémentaire.

Les Kings ont effectué quatre passes de périmètre avant que le garde De’Aaron Fox ne trouve l’attaquant Marvin Bagley III au milieu du terrain. Bagley a abaissé son épaule, a pivoté et s’est levé pour faire un crochet au-dessus du bras tendu du centre des Rockets, Christian Wood.

Le tir de Bagley a prolongé l’avance des Kings à 13 points avec quatre minutes à jouer. Après qu’un départ chaud des Rockets ait cédé la place à un deuxième quart-temps nonchalant, les Rockets pendant une grande partie de la nuit ont été réduits en défense à des chats poursuivant une balle sur une ficelle, essayant en vain de rattraper le terrain perdu.

Les Rockets ont engagé les Kings dans une course à pied à grande vitesse mais ont finalement manqué de carburant, surclassés de 14 points au deuxième quart en route vers une défaite de 126-114 vendredi, le premier des deux matchs contre les Kings ce week-end à Golden 1 Centre.

Fox (27 points, huit passes) a foncé vers le panier à plusieurs reprises alors que les Kings enterraient les Rockets dans des pick-and-rolls et des pauses rapides.

La mauvaise défense était l’une des rares régularités des Rockets, la seconde étant le jeu de Jae’Sean Tate, qui a terminé à deux passes d’un triple-double (17 points, 10 rebonds, huit passes). Wood a marqué un sommet d’équipe de 26 points malgré le fait qu’il ait été absent tout le deuxième quart-temps avec des fautes.

Chaque partant des Rockets a marqué à deux chiffres, tout comme le garde auxiliaire D.J. Augustin. Houston a tiré 43,6% du terrain mais a permis à Sacramento de tirer 50% et de faire 35% de ses 3 points.

Wood a marqué 15 points mais a commis trois fautes au cours des huit premières minutes du match, forçant les Rockets à affronter Alperen Sengun pendant près de neuf minutes en première mi-temps lors de son premier match depuis qu’il a raté sept matchs avec une entorse à la cheville. Daniel Theis a été amené pour épeler Sengun au deuxième quart.

La première mi-temps s’est déroulée à un rythme effréné alors que les deux équipes semblaient croire qu’elles participaient à un sport olympique de type sprint.

Les Rockets ont tiré 61% au premier quart alors que les Kings ont tiré 52%, aucune des équipes n’ayant l’intention de jouer beaucoup en défense, en particulier en transition.

Les Rockets n’ont pas pu acheter un seau pour commencer le deuxième quart-temps, cependant, et leur défense n’est devenue plus poreuse que lorsque les partants ont quitté le sol. Après avoir marqué 40 points au premier quart-temps, les Rockets ont été tenus à 20 points au deuxième. Ce qui était autrefois une avance de 11 points à Houston s’est évaporé en un déficit de 65-60 à la mi-temps après que Sacramento ait clôturé la mi-temps sur une course de 17-4.

Wood a commencé la seconde mi-temps mais huit minutes plus tard, il a été sifflé pour une faute offensive, sa quatrième faute personnelle. Sengun l’a remplacé et a également immédiatement commis une faute offensive.

Il y avait des possessions où les Rockets avaient quatre défenseurs dans la peinture, attirés par le ballon comme des papillons de nuit vers une flamme, et laissaient les tireurs de périmètre grands ouverts.

Les Kings ont volontairement utilisé la même tactique, ne serait-ce que parce qu’ils savaient que les Rockets ne faisaient pas 3s à leur rythme habituel et ont senti la réticence de Jalen Green et Kevin Porter Jr. à s’évanouir sur les disques.

Toute équipe qui a regardé les Rockets cette saison doit savoir qu’une avance de 17 points n’est jamais à l’abri de Houston. Les Rockets ont enchaîné une course de 9-0 pour réduire le déficit à 10 points avant les six dernières minutes du match.

Même après que le crochet de Bagley a tiré sur Wood, qui a marqué 11 points au quatrième quart, les Rockets se sont ralliés une fois de plus pour obtenir moins de sept points à l’intérieur de la marque des deux minutes.

En fin de compte, le score et le rebond de la transition des Kings se sont avérés trop difficiles à surmonter pour les Rockets. Une opportunité pour les Rockets de remporter des matchs consécutifs pour la première fois depuis que leur séquence de sept victoires consécutives s’est terminée le 10 décembre s’est échappée.

Danielle Lerner couvre les Rockets, les Astros et une variété de sports pour le Houston Chronicle. Elle a précédemment couvert le basket-ball universitaire pour The Daily Memphian, The Athletic et le Louisville Courier Journal. Véritable joueuse utilitaire, elle a également écrit sur le football professionnel, les courses de chevaux, le football universitaire et le baseball universitaire. Son travail a été honoré par l’APSE et le SPJ. Originaire de Californie, Lerner passe son temps libre à être active à l’extérieur et à explorer la scène des tacos de Houston.

Ref: https://www.houstonchronicle.com