Pour le bien de tous, je tiens à vous dire que toute loi faite sur mesure aura finalement un impact sur ceux qui l’ont faite juge un groupe de personnes Quand le gourou de la restauration était le super premier ministre de Jah Houphouët, il a fait passer une loi anti-casseur pour museler l’opposition

Cette loi consistait à emprisonner tous les opposants qui provoquaient des infractions après leurs manifestations. Au nom de cette loi anti-casseur, il a quitté Laurent Gbagbo et Simone Gbagbo en 1992 après la dernière attaque qu’ils ont commise contre le pouvoir de Jah Houphouët a commencé à jeter en prison

Et puisque Dieu ne dort pas, en septembre 99 les lieutenants de celui qui a fait prendre cette loi anti-casse ont été emprisonnés au nom de cette loi par Bédié après avoir effectué une marche qui a causé des infractions à la loi, ce qui ils avaient édicté contre l’opposition s’appliquèrent finalement à eux lorsqu’ils rejoignirent l’opposition

A LIRE AUSSI : Trahi par sa famille, Soro motive plus que jamais : Le président du GPS prépare ses “armes”

Il en va de même pour la limite d’âge de 75 ans. Cette disposition constitutionnelle a été prise par Bédié en 1995 pour éviter l’éventuelle candidature de Philippe Grégoire Yacé bloquer

Et après avoir rejoint l’opposition, cette disposition constitutionnelle aurait pu faire Bédié si la rébellion n’avait pas exigé que tous les signataires de Marcoussis deviennent candidats. 2010 Parce qu’en 2010, Bédié a été bouclée en raison de son âge

Et lors d’un congrès du PDCI, lorsque la limite d’âge pour le candidat à la présidence du PDCI a été fixée à 75 ans en 1995, Bédié a touché, il a fait supprimer cette disposition des textes du doyenné du parti. changement qui rend le PDCI de Ouattara demandé lors de la révision constitutionnelle de 2016

A LIRE AUSSI : Crash du MI 24 ivoirien : Hommage au 24 Soldats de septembre 2021 tués

Parce que cette disposition constitutionnelle que Bédié a édictée en 1995 l’a dépassé, donc je suis contre tout amendement constitutionnel qui cible directement les individus, car ceux qui prennent ces décisions seront toujours pris dans les lois qu’ils font contre leurs opposants politiques

Ne dit-on pas qu’il n’y a jamais deux sans trois ? Si la loi finit par rattraper Ouattara et Nzueba, elle rattrapera sûrement ceux qui veulent légiférer pour bloquer leurs opposants politiquesJe le dis et le répète

Mais les mettre à la retraite par le biais d’une disposition constitutionnelle présente pour moi un grand risque de conflit pour notre pays. Je vous rappelle qu’à cause de ces trois, notre pays a connu toutes ses crises politico-militaires majeures au cours des dernières décennies, et il ne faut pas l’oublier

JA News – Mamadou Traoré : “Retirer Bédié, Ouattara et Gbagbo par une disposition constitutionnelle est un risque de conflit”

Ref.: https://www.ivoiresoir.net/mamadou-traore-donne-son-avis-sur-la-limitation-de-lage/