Jack Campbell lapide Seth Jones à une extrémité, ce qui déclenche un but des Leafs de William Nylander en transition.

CHICAGO – – William Nylander a marqué en prolongation pour porter les Maple Leafs de Toronto sur les Blackhawks de Chicago 3-2 mercredi.

Les Leafs ont mis fin à une séquence de quatre défaites consécutives avec la victoire et ont porté la fiche des Blackhawks à 0-6-1.

John Tavares et David Kampf ont également marqué pour Toronto, et Jack Campbell a stoppé 25 tirs. Chicago a obtenu 36 arrêts de Kevin Lankinen et des buts de Kirby Dach et Alex DeBrincat.

Nylander a fait irruption sur un 2 contre 0 et a décoché un tir du poignet devant Lankinen en prolongation.

Les Maple Leafs ont dominé Chicago au fil du match, mais les Blackhawks ont mis fin à une séquence plus tôt, prenant les devants pour la première fois cette saison lorsque Dach a battu Campbell avec un tir du poignet en avantage numérique par-dessus le côté du gant à 5:44 po.

Les Blackhawks étaient à égalité ou menés depuis plus de six matchs à ce moment-là, la plus longue séquence de ce genre dans la LNH depuis 1979-80.

Alex DeBrincat a marqué à force égale pour une avance de 2-0 à Chicago à 11:48 du premier, acceptant une longue passe de Seth Jones à la suite du revirement du défenseur de Toronto Justin Holl. Le tir de DeBrincat a passé par-dessus l’épaule de Campbell.

Tavares a réduit l’avance à 2-1 à 6:14 dans la seconde, devançant Jonathan Toews dans la fente et un tir du revers sur la main du gant de Lankinen.

Kampf, un ancien Blackhawk que les Leafs ont signé comme joueur autonome en juillet, a égalé le pointage à 2, battant Lankinen sur un revers sournois de la fente avec 7:29 à faire en temps réglementaire. Kampf a pris une passe de Rasmus Sandin sur les bandes et a à peine regardé Lankinen alors qu’il laissait le tir.

Notes de jeu Patrick Kane, Henrik Borgstrom, Jujhar Khaira et Riley Stillman de Chicago restent dans le protocole COVID-19 et ont raté le match. Toews a été testé négatif plus tôt mercredi et a été remis sur la liste active. … La foule non comble du United Center a été sensiblement maîtrisée au lendemain des révélations selon lesquelles les dirigeants de l’équipe en 2010 n’avaient pas porté aux autorités les allégations d’agression sexuelle de l’entraîneur adjoint de l’époque, Brad Aldrich, contre un joueur remplaçant. Le joueur, Kyle Beach, s’est manifesté mercredi dans une interview à la télévision canadienne.

SUIVANT

Chicago : Prend la route pour deux matchs contre des équipes qui ont une fiche de 5-0-0, à la Caroline vendredi et à St. Louis samedi.

Toronto : Commencer un homestead de cinq matchs samedi, en accueillant Detroit.

Ref: https://www.espn.com