Omar Figueroa Jr. s’est donné toutes les chances de vivre à la hauteur des attentes de son combat avec Abel Ramos, volant potentiellement la vedette ce week-end.

La confrontation très attendue des poids welters a été considérée comme une affaire à ne pas manquer dans le cadre de l’événement de quatre combats Fox Sports Pay-Per-View de samedi au Dignity Health Sports Park à Carson, en Californie. Le combat marque la première apparition sur le ring pour Figueroa (28-1-1, 19KO) depuis une défaite par décision unanime déséquilibrée de 12 rounds contre Yordenis Ugas en juillet 2019, après avoir passé la plupart des deux dernières années à redécouvrir son désir de combat.

«Nous avons eu un camp chaud», a insisté Figueroa lors de la dernière conférence de presse d’avant-combat undercard jeudi après-midi à Los Angeles. «Nous avions le type de camp que nous avions l’habitude d’avoir il y a dix ans lorsque j’étais heureux et en bonne santé.

Figueroa était à son meilleur lors de son ascension mémorable dans les rangs des poids légers. Le combattant tout-action de Weslaco, au Texas, a remporté le titre provisoire des poids légers WBC en 2013, recevant une mise à niveau vers le titre de champion du monde et réalisant deux défenses réussies avant de grimper en poids en 2015.

Sa carrière a depuis stagné, luttant contre le poids et les distractions hors du ring, ce qui a limité sa progression à seulement cinq combats couvrant trois divisions de poids au cours des six dernières années. Le joueur de 31 ans est maintenant prêt à prouver qu’il a encore beaucoup à offrir au sport, à commencer par une guerre attendue avec Ramos (26-4-2, 20KO) ce week-end.

«Ce n’est pas cet amour renouvelé. Je viens de me débarrasser des courbatures, de tous les (bagages) que j’avais portés toute ma vie avec la boxe », insiste Figueroa. “Je suis en bonne santé, je suis heureux … pas de distractions et nous sommes juste là pour travailler.”

Le combat sert de support principal à une bataille de poids lourds entre l’ancien titlist unifié Andy Ruiz (33-2, 22KOs) et le triple challenger au titre Chris Arreola (38-6-1, 33KOs).

Ref: https://www.boxingscene.com