Victime de chantage à la sex tape, l’influenceuse Sarah Fraisou a décidé de publier elle-même sa vidéo afin de ne pas avoir à négocier avec son maître chanteur. Elle a relaté cette décision le lundi 8 novembre dans Touche pas à mon poste.

C’est ce qu’on appelle un geste de courage. Victime d’un chantage à la sex tape par un homme dont elle n’a pas voulu révéler l’identité, l’influenceuse Sarah Fraisou a dû prendre une décision radicale : la publier elle-même. Elle n’a pas expliqué son geste sur le plateau de Touche sur mon post ce lundi 8 novembre.

“Presque tout le monde a déjà fait une sextape. Le mien, j’ai reçu un message huit mois plus tard qui disait : Un petit rappel pour nous, donne-moi 50 000 euros pour que ça ne soit pas envoyé », confie Sarah Fraisou le visage fermé. Puis tout s’est accéléré : “Ça a commencé comme ça. La personne en question m’a réanimé en me disant qu’elle avait galéré dans la vie et que tout s’est passé très vite.”

“50 000 euros pour ne pas envoyer la vidéo (…) C’est pas la vente aux enchères (…) Personne ne me fait peur” Chantage et chantage : la candidate de télé-réalité Sarah Fraisou envoie sa propre sextape pour sortir du cauchemar. Elle dit dans #TPMP ! pic.twitter.com/A7uYEQt3zw

Mais l’ancien candidat des Marseillais n’a pas voulu être inscrit. « La veille de ma décision de publier ma vidéo, mon agent m’a prévenu qu’elle était déjà en ligne. Je me suis dit que je ne voulais pas négocier. En fait, mon corps ne voulait pas. Ce n’est pas une vente aux enchères. J’ai appelé mes deux frères aînés et ma mère pour leur expliquer et je leur ai dit que j’avais décidé de publier la vidéo moi-même”, a-t-elle poursuivi avec Cyril Hanouna, émerveillé. Une décision qui a forcément rendu plus difficile pour Sarah Fraisou, qui doit désormais vivre en sachant qu’une vidéo compromettante d’elle circule sur Internet. Mais au moins elle a gardé sa fierté.

Presque tout le monde a eu une sextape ??? Où a-t-elle vu la pièce ??? Quand on est normal, digne, intelligent, épanoui, on ne fait pas de sextape. Pauvre fille.

Elle a raison. Elle n’a pas à avoir honte d’être une victime.
C’est lui qui lui a fait ça, qui doit avoir honte, et il risque la prison, des amendes…etc…
Elle a droit à la sexualité qu’elle désire sans que cela ne soit révélé.
Si ta maman avait été filmée le jour où elle t’a engendré la vidéo aurait été pire que la sienne, elle a remué ses fesses dans sa culotte !!!
Alors ….

Les informations recueillies par le biais de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique permettant à Reworld Media Magazines et/ou à ses partenaires et prestataires de vous envoyer des bons plans et des offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, veuillez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Ref: https://www.closermag.fr