Par

AFP

11 octobre 2021 à 17h14

3 minutes de lecture

La communauté internationale est confrontée à un “moment de vérité” dans la protection de la nature, a averti la Secrétaire exécutive de la CDB Elizabeth Maruma Mrema lundi à l’ouverture de la COP15 Biodiversité.

La 15e Conférence des Parties (COP) à la La Convention des Nations Unies sur la diversité biologique s’est ouverte à Kunming, en Chine, et a réuni des représentants du gouvernement chinois, de la CDB et de certaines délégations. Elle se déroule également en ligne.

La COP15 était divisée en deux parties dont la première s’est déroulée jusqu’au 15 octobre. La deuxième partie se déroulera en présentiel du 25 avril au 8 mai 2022 à Kunming, dans le sud-ouest de la Chine, pour toutes les délégations des 196 membres de la CDB. Ce format a été choisi après plusieurs reports en raison de l’épidémie de Covid-19.

“Bien qu’il y ait eu des succès et des progrès, les progrès nécessaires n’ont pas été faits pour arrêter la perte continue de diversité végétale et animale sur terre” a déclaré Elizabeth Maruma Mrema de Chine.

« Nous sommes confrontés à notre moment de vérité. Si nous voulons réaliser la vision de vivre en harmonie avec la nature en 2050, nous devons agir au cours de cette décennie pour lutter contre la perte de biodiversité et inversement, », a-t-elle prévenu.

Un texte présenté en juillet pour servir de base de discussion contient quatre objectifs majeurs pour 2050 avec dix jalons pour 2030 et 21 objectifs.

Les objectifs visent à « passer à travers les systèmes d’aires protégées et d’autres mesures de protection efficaces assurent qu’au moins 30 % des zones terrestres et maritimes (…) sont préservées” ou limitent les pollutions agricoles ou plastiques. .

La Chine, qui a officiellement assumé lundi la présidence de la COP15, déposera un texte, la Déclaration de Kunming, qui donnera le ton à ses ambitions environnementales.

« La Chine a une ligne rouge pour la protection de l’environnement et s’y tient », a déclaré le vice-Premier ministre chinois Han Zheng, dont 25 % de son territoire est hors de portée des développeurs par l’ONG américaine WCS.

« La coopération et les engagements multilatéraux, tels qu’ils seront conclus à La COP15 et la conférence sur le climat du mois prochain (COP26 à Glasgow), sont nécessaires pour attendre l’objectif d’une vie en harmonie avec la nature”, souligne WCS.

Plus critique du mouvement Avaaz est que le succès des négociations “exige L’engagement continu et proactif de la Chine dans le processus jusqu’au coup de marteau de la COP15 l’année prochaine conclura “alors que les participants s’inquiétaient de la discrétion dont a fait preuve jusqu’à présent la délégation chinoise.

Pékin organisera un sommet en ligne les 12 et 13 octobre avec des interventions des chefs d’État et de gouvernement et des ministres.

Le L’Union européenne a déclaré dans un communiqué qu’elle défendrait un “cadre ambitieux avec des objectifs mesurables et limités dans le temps, avec des jalons et des objectifs pour la restauration, la résilience et une protection adéquate de tous les écosystèmes mondiaux d’ici 2050” d’au moins 30% des terres et des océans. domaines 2030 », processus de contrôle et financement.

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Sciences et Avenir utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Sciences et Avenir utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

Si vous souhaitez modifier vos centres d’intérêt, vous pouvez toujours cliquer sur le lien Notifications situé en bas de toutes les pages du site.

Ref: https://www.sciencesetavenir.fr