Dans notre série « Pourquoi je cours », les coureurs du marathon de Boston partagent ce qui les a inspirés pour faire la randonnée de 26,2 miles de Hopkinton à Boston.

Je cours le marathon de Boston à la mémoire de ma défunte épouse Kim pour l’équipe de soins du cancer pédiatrique à l’HGM. À 22 ans, elle a reçu un diagnostic de cancer médullaire de la thyroïde de stade 4 et a reçu la majeure partie de ses soins au Massachusetts General Hospital. Son pronostic initial était sombre : il lui restait moins de deux ans à vivre. Mais ses médecins ont poursuivi une thérapie médicamenteuse expérimentale qui lui a valu 10 ans de vie supplémentaire contre toute attente.

L’histoire a pris une autre tournure il y a 5 ans lorsque je suis moi aussi devenue malade du cancer : à 33 ans, on m’a diagnostiqué un cancer des testicules. C’est Kim qui m’a poussé à me faire contrôler et qui m’a sauvé la vie. J’ai complètement récupéré avec son aide. C’était très atypique que nous soyons tous les deux cancéreux à l’HGM à un si jeune âge. Nous irions ensemble pour nos rendez-vous séparés. Malheureusement, Kim a perdu son combat contre le cancer neuf mois après que j’ai survécu au mien. Une grande partie de notre vie a tourné autour de MGH pendant de nombreuses années, c’était vraiment comme une deuxième maison.

Il y a quelques années, quelqu’un m’a demandé lors d’une visite là-bas : « Vous ne détestez pas cet endroit ? J’ai ressenti complètement le contraire : rien que de l’amour et de la chaleur pour le lieu qui nous a donné la vie du mieux qu’il pouvait. Maintenant, je cours pour cet endroit afin qu’il puisse soutenir et aider les autres comme il nous a aidés.

Restez à jour avec tout Boston. Recevez les dernières nouvelles et les dernières mises à jour, directement de notre salle de rédaction dans votre boîte de réception.

Titre associé :
Pourquoi Danica Patrick court le marathon de Boston – un objectif de liste après la course
Ce que Danica Patrick a appris le fitness, elle-même en s’entraînant pour le premier marathon de Boston
Patrick Wetherille dirige 'pour l’endroit qui nous a donné la vie du mieux qu’il pouvait'

Ref: https://www.boston.com