L’Église catholique romaine aux États-Unis encourage les fidèles à s’abstenir de manger de la viande le vendredi tout au long de l’année, bien qu’ils puissent substituer une pénitence appropriée à la place. Comme le souligne l’USCCB, “Depuis des temps immémoriaux, les peuples catholiques ont mis à part le vendredi pour une célébration pénitentielle spéciale par laquelle ils souffrent joyeusement avec Christ afin qu’ils puissent un jour être glorifiés avec Lui.”

Renoncer à la viande le vendredi tout au long de l’année a toujours été un moyen de se souvenir de la Passion de Jésus et d’offrir un petit sacrifice pour Dieu. Cela fait de chaque vendredi une occasion sombre, dédiée à la prière et au jeûne.

Selon le Code de droit canonique, « L’abstinence de viande ou de tout autre aliment déterminé par la Conférence épiscopale doit être observée tous les vendredis, à moins qu’une solennité ne tombe un vendredi » (Can. 1251).

Le jour de la fête du Sacré-Cœur est une « solennité », l’ordre le plus élevé de la fête liturgique, ce qui signifie que les catholiques doivent l’observer comme un dimanche. C’est un jour de célébration, ce qui signifie que tout type de jeûne ou d’abstinence de viande est temporairement levé ce jour-là.

Quoi que vous fassiez, assurez-vous d’observer « l’esprit » de la loi et célébrez le Sacré-Cœur de Jésus lorsque vous mangez de la viande le vendredi. Offrez-lui vos actions de grâces et engagez-vous à mener une vie sainte et vertueuse.

Si vous lisez cet article, c’est grâce à la générosité de personnes comme vous, qui ont rendu Aleteia possible.

Titre associé :
Pourquoi vous pouvez manger de la viande le vendredi de la fête du Sacré-Cœur
Nous souvenons-nous encore du Sacré-Cœur de Jésus ?
Coeur à coeur

Ref: https://aleteia.org