À une semaine du début du premier tour de la primaire écologiste, les candidats se sont retrouvés ce mercredi 8 septembre, lors du deuxième débat public diffusé sur LCI, pour exprimer leurs divergences au sujet du déclin. Selon la députée des Deux Sèvres Delphine Batho, “il n’y a pas de politique environnementale sérieuse sans acceptation”. “Il ne repose plus sur l’obsession d’augmenter le PIB et de le remplacer par des indices sociaux de santé, par le niveau de scolarité, par la réduction des émissions de gaz à effet de serre”, a-t-elle expliqué.

Selon l’ancienne numéro 2 d’EELV, Sandrine Rousseau, “La décroissance sans projet social, sans projet de réforme fiscale et de réduction massive des inégalités, sans contrôle des marchés financiers, sans protectionnisme aux frontières, cela n’existe pas ». “Le thème est le partage des richesses et la sortie de l’accumulation et de la concentration, dans lesquels nous nous sommes enfermés”, a-t-elle souligné, défendant “l’impôt comme un instrument important de solidarité dans une société”.

Éric Piolle, le maire von Grenoble, a souligné qu’il n’était pas un “fan du terme décroissance” car le PIB n’était “pas le bon indicateur” pour les politiques publiques. « Un accident de voiture est bon pour la croissance », s’est-il plaint. De son côté, l’eurodéputé Yannick Jadot a souligné l’importance de disposer d’indicateurs “qui calculent notre prospérité, non seulement notre enrichissement, mais aussi la capacité des plus vulnérables à vivre dans la dignité, la santé et l’environnement”.

Jean-Marc Governatori, candidat du centre, a pour sa part défendu l’idée d'”avoir une activité humaine compatible avec la biosphère”. Il a également exprimé sa différence vis-à-vis de ses concurrents dans les voitures électriques, qu’il considère comme un “fléau”, et s’est opposé à la légalisation du cannabis, que défendent les quatre autres candidats.

Au cours de ce débat, les candidats ont également pu faire leurs premiers pas en tant que président présenter. Jean-Marc Governatori lancerait un grand débat public sur l’éducation, Yannick Jadot quitterait l’élevage industriel, Delphine Batho publierait un décret d’interdiction des pesticides, Éric Piolle lancerait un référendum pour garantir le climat et l’environnement et les citoyens dans l’Inclure la Constitution ‘-initiative référendum, et Sandrine Rousseau ferait un pacte de dignité sociale et environnementale.

Les cinq protagonistes, sur lesquels les électeurs inscrits pourront se prononcer entre le 16 et le 19 septembre au premier tour, débattront à nouveau vendredi.

Découvrez tous les jeudis les informations de nos rédacteurs politiques et obtenez un aperçu des points exclusifs.

Pour quel public ?

En France, la croissance sera de 6,25%, mais avec les importations chinoises
2 points :
– L’Europe importe 36 milliards d’euros de produits chinois par mois
– La Chine a déjà un marché de 4% pour les voitures électriques en Europe

Attention ces idéologues dangereux sont la France en danger !

Lire les articles de la rubrique Politique,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive
Résultats de la loi

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

La rédaction du Point – plus d’une centaine de journalistes – vous accompagne
ses enquêteurs, ses reporters, ses correspondants sur tous les continents.
Notre travail? Enquêter, révéler et, surtout, ne jamais lâcher prise. Recettes de
L’abonnement et la publicité nous donnent les moyens d’un journalisme gratuit et de qualité.
Pour nous lire, abonnez-vous ou acceptez les cookies.

Ref: https://www.lepoint.fr