“Mon appartement a été perquisitionné pendant que ma femme était partie. Et lorsqu’ils ont fouillé mon appartement, les gendarmes ont volé les objets et les clés USB de ma femme”, a déclaré Alain Lobognon à la barre.

Et de poursuivre : « J’ai été maltraité pendant ma détention. En prison j’ai reçu la visite de deux responsables gouvernementaux qui m’ont demandé, Guillaume Soro envoyer un message d’apaisement”

« Il manque un élément clé dans ce processus : M. Méïté Sindou Il était non seulement président du comité d’organisation de l’accueil, mais principalement des habitants du site (siège du GPS où des armes auraient été découvertes) parmi tous ceux qui sont ici , c’est le seul qui y a des bureaux », a conclu Alain Lobognon

A LIRE AUSSI : Saison des pluies 2021 : Voici les 23 zones menacées de Yopougon

Rappelons que Guillaume Soro et 19 de ses proches, dont deux de ses frères cadets, font face à des poursuites pénales contre la sécurité de l’ancien président de l’Assemblée nationale, dont l’arrivée à Abidjan n’a pu avoir lieu en décembre 2019 jugé par contumace

JA News – Procès Pro-Soro : Alain Lobognon confond l’allégation – YECLOcom

Ref.: https://www.ivoiresoir.net/proces-pro-soro-alain-lobognon-confond-laccusation/