“Il est stupide, artificiel et anti-France !” : l’apathie de Jean-Michel se déchaîne dans les “Grandes Gueules” sur Zemmour

Comme un big bang. Eric Zemmour, qui ne s’est pas déclaré candidat, se serait qualifié pour la première fois au second tour de l’élection présidentielle avec 17 à 18% des intentions de vote, derrière Emmanuel Macron (24 à 27%), selon un Harris. Sondage interactif pour Challenges mercredi.

Le polémiste, candidat présumé à l’Elysée sur la droite, est dans ce sondage dans chacune des configurations testées devant la candidate RN Marine Le Pen (15 à 16%) et distances le candidat de droite, quel qu’il soit. Selon cette étude, Eric Zemmour serait de 17% contre Xavier Bertrand (13%) ou Valérie Pécresse (11%) et 18% contre Michel Barnier (7%).

“Jamais auparavant un candidat n’avait connu une évolution comme celle d’Eric Zemmour, mesurée en termes d’intentions de vote, dans un laps de temps aussi court”, a déclaré Antoine Gautier, chercheur chez Harris Interactive, lors de la progression fulgurante du polémiste depuis le 8 septembre, date à laquelle sa candidature a été d’abord testé par cet institut et a recueilli 7 % des intentions de vote.

Selon cette étude, Emmanuel Macron remporterait le second tour avec 55 % des suffrages, contre 45 % pour Eric Zemmour. Marine Le Pen, qui s’était qualifiée pour le second tour dans tous les sondages depuis de nombreux mois, continue de reculer fortement par rapport aux vagues précédentes, qui lui donnaient 28% début juin et 24% début août.

Cyril Hanouna : « Il y a beaucoup de très jeunes électeurs d’Eric Zemmour dont la principale préoccupation est l’incertitude. En 2017 c’était Mélenchon, aujourd’hui c’est Zemmour ». #ApollineMatin pic.twitter.com/iAlw0QyGl2

A gauche, le président de la LFI Jean-Luc Mélenchon obtiendrait 11% des voix, l’écologiste Yannick Jadot 6% et la socialiste Anne Hidalgo 6%, loin devant Arnaud Montebourg (2%).

Les intentions de vote ne sont pas une prévision du résultat électoral, elles donnent une indication du rapport de force et de la dynamique au jour de l’enquête. Sondage en ligne du 1er au 4 octobre auprès d’un échantillon de 1 310 représentants de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 1 062 personnes inscrites sur les listes électorales selon la méthode des quotas. Marge d’erreur sur les intentions de vote comprise entre 1,4 et 3,1 points.

Ref: https://rmc.bfmtv.com