A l’occasion de l’événement mondial VMware VMWorld, qui se déroule du 5 au 7 octobre, le PDG répond aux questions du JDN. Il décrit sa stratégie dans le multicloud.

Raghu Raghuram. Cette opération s’achèvera début novembre. Il combine le meilleur des deux mondes. D’une part, nous aurons une relation solide avec Dell d’un point de vue technologique et commercial. Et ce à travers un accord-cadre avec des objectifs de croissance communs. D’autre part, VMware devient une entreprise distincte. Cela nous permettra de conclure des accords avec de grandes entreprises concurrentes de Dell et qui ont refusé de s’associer à VMware. Grâce à la structure de notre capital public, nous devenons également l’une des sociétés leaders de l’indice S&P 500. Nous avons également la liberté d’utiliser notre capital pour effectuer des transactions.

Des milliers de clients utilisent ces services pour créer de nouveaux services Web et mobiles axés sur le consommateur Développer des applications. Mais ce n’est pas la seule offre que nous avons sur le front du cloud. Au-delà du cloud-first, les entreprises s’orientent vers le cloud-smart, ce qui signifie que la bonne application est fournie dans le bon cloud, du cloud privé au cloud multi-public. Dans le même temps, ils ciblent de plus en plus l’edge computing. Ils réécrivent un grand nombre d’applications et en laissent certaines telles quelles lorsqu’il n’y a pas d’autres solutions. Après tout, ils ont plusieurs applications réparties sur différents systèmes.

Entre les applications critiques mentionnées ci-dessus et les applications de nouvelle génération mentionnées ci-dessus, notre offre prend en charge 100 % du portefeuille d’applications d’entreprise. Notre plateforme vSphere permet de moderniser et d’exploiter nativement les systèmes critiques, grâce à VMware Cloud Brick, dans les clouds privés et publics. Pour moderniser les applications, nous proposons Tanzu, qui à son tour est utilisé par plusieurs milliers de clients. En fin de compte, notre objectif est de rendre le multicloud simple, rapide et économique tout en veillant à ce que les applications puissent être portées d’un cloud à un autre (via la couche Kubernetes de Tanzu, ndlr).

VMware Cloud Universal a été le début Lancé en 2021. Il s’agit d’un abonnement multi-cloud qui offre une infrastructure flexible prenant en charge les configurations de cloud local et public. Il permet de gérer l’intégralité du parcours d’une application et sa transition d’un environnement à un autre.

A l’occasion de VMworld, VMware Cloud Universal sera équipé de services cross-cloud. Ils combinent la Tanzu Application Platform pour gérer le build des applications, Project Arctic, avec laquelle l’hyperviseur (depuis vSphere, ndlr) peut être porté sur le cloud de votre choix, ou encore Project Assemble pour la gestion multi-cloud. Enfin, nous annonçons une nouvelle version de Kubernetes Security.

L’objectif de la communauté VMware Tanzu est de rendre la plate-forme Tanzu opérationnelle partout. Il peut être implémenté non seulement sur Kubernetes et vSphere, mais également sur des serveurs bare metal et sur d’autres hyperviseurs tels que KVM. Nous avons déjà une forte culture open source. Nous sommes le troisième contributeur au projet Kubernetes après Google et Red Hat.

Les services Tanzu pour VMware Cloud sont une variante de Tanzu optimisée pour s’exécuter sur l’hyperviseur vSphere. Avec ce produit, un client qui utilise vSphere en mode cloud a la possibilité d’exécuter non seulement des applications basées sur des machines virtuelles, mais aussi des applications Tanzu (basées sur Kubernetes et/ou Java, ndlr) via VMware Cloud/p> un impact dans trois domaines : la connectivité des utilisateurs et des appareils, la cybersécurité et les applications déployées à la périphérie du réseau. Nous couvrons tous ces sujets. Nos clients comptent en moyenne 2 000 employés qui travaillent à domicile trois jours par semaine. Cependant, l’Edge joue un rôle clé dans le travail à distance pour se connecter aux applications métier (c’est le rôle de VMware SASE, ndlr).

L’adoption d’Edge gagne du terrain dans le commerce de détail, la fabrication, la logistique, le transport et les télécommunications qui gagnent du terrain. Dans tous ces domaines, des machines virtuelles sont utilisées pour les anciennes applications et des conteneurs logiciels pour les plus récents. Du coup, les solutions doivent prendre en charge les deux technologies. Dans le même temps, le pipeline logiciel doit être capable de prendre en charge à la fois les traitements intensifs, par exemple basés sur GPU, ainsi que les applications les plus légères. A l’occasion de VMworld, nous annonçons une offre qui cible l’ensemble de ces sujets.

Notre OS VeloCloud permet désormais le portage de Kubernetes vers des appareils afin de fournir ensuite des applications conteneurisées. Il peut s’agir d’appareils dans la chaîne d’approvisionnement ou en production.

Parallèlement, nous lançons une nouvelle version de la Telco Cloud Platform. Cette solution a été initialement développée pour virtualiser les fonctions réseaux des opérateurs de télécommunications. Vodafone l’utilise, par exemple. Au cours des deux dernières années, nous l’avons complètement redéveloppé pour la 5G, la pile logicielle étant basée sur le matériel et ne pouvant pas être virtualisée. Cette pile est basée sur la norme O-RAN. Nous avons travaillé avec les fournisseurs O-RAN pour nous assurer que la nouvelle version fonctionne bien. Aux États-Unis, le réseau 5G exploité par DISH Network est le premier à être entièrement basé sur celui-ci.

Notre stratégie multicloud n’affecte plus seulement le cloud, mais aussi la périphérie. Tous les fournisseurs de cloud poussent leurs services jusqu’aux limites du réseau. Dans ce cadre, nous travaillons avec eux pour mettre à leur disposition nos fonctions de télécommunications. L’objectif est également d’exécuter nos services cloud et PaaS sur votre plateforme en mode edge. L’enjeu est de répondre aux exigences des entreprises de hautes performances à la frontière du réseau (lire l’article Edge Computing, le nouveau visage du cloud, ndlr).

Nous avons choisi la voie des Standards. Nous utilisons Knative (un framework open source serverless qui se greffe sur Kubernetes, ndlr) qui a été intégré à notre plateforme Tanzu.

Les informations collectées sont destinées au CCM Benchmark Group, pour assurer l’envoi de votre newsletter .

Sous réserve des options auxquelles vous avez souscrit, elles seront également utilisées à des fins publicitaires ciblées.

Vous avez le droit d’accéder à vos données personnelles et de les rectifier ainsi que d’en demander la suppression dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également revoir vos options de ciblage à tout moment. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Raghu Raghuram est PDG de VMware. Titulaire d’un MBA de la Wharton School of Business et d’une maîtrise en génie électrique de l’Indian Institute of Technology de Mumbai, il a commencé sa carrière à plusieurs postes de responsable produit et marketing chez AOL, Bang Networks et Netscape. Il a été embauché par VMware en 2003 en tant que chef de produit pour ESX et vSphere. Au fil des années, il est devenu Chief Operating Officer de l’unité Cloud Products and Services. En mai 2021, il est nommé PDG du groupe.

JDN. Comment la séparation de VMware et Dell affectera-t-elle votre stratégie ?

Raghu Raghuram était PDG de VMware en mai 2021. © VMware

Raghu Raghuram. Cette opération s’achèvera début novembre. Il combine le …

Je gère mes abonnements push

Les informations recueillies sont destinées au Groupe CCM Benchmark pour assurer l’envoi de votre newsletter.

Sous réserve des options auxquelles vous avez souscrit, elles seront également utilisées à des fins publicitaires ciblées.

Vous avez le droit d’accéder à vos données personnelles et de les rectifier ainsi que d’en demander la suppression dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également revoir vos options de ciblage à tout moment. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Ref: https://www.journaldunet.com