À la suite du retrait de Honda de la F1 à la fin de cette année, Red Bull a conclu un accord pour reprendre le projet de groupe motopropulseur du constructeur japonais à partir de 2022.

À plus long terme, Red Bull a des plans ambitieux pour créer son propre moteur entièrement pour les nouvelles réglementations qui devraient entrer en vigueur en 2025.

L’investissement que Red Bull fait pour le projet de groupe motopropulseur est considérable et correspond à ce que la société de boissons énergisantes a fait lorsqu’elle a repris l’équipe Jaguar à la fin de 2004.

Mais alors que Brown pense que Red Bull a les ressources et l’engagement nécessaires pour réussir le projet, il pense qu’une équipe qui fait son propre moteur n’est pas sans risques.

“Je pense que leur décision est très, très courageuse”, a déclaré Brown. “Je pense que cela pourrait certainement réussir. Red Bull est une grande organisation de course avec beaucoup de ressources.

“Mais je pense que si le gel des moteurs n’avait pas eu lieu, je ne suis pas sûr qu’ils auraient pris en charge le projet, car cela nécessiterait juste des tonnes de ressources de développement continu qui pousseraient probablement cela au-delà de la faisabilité budgétaire.

“Donc je pense que c’était bien que nous soyons arrivés à un endroit où les règles ralentissent les dépenses.”

Alors que Red Bull s’engage à assumer la puissance de grands constructeurs comme Mercedes, Ferrari et Renault, Brown pense que ce ne sera pas une chose facile à gérer.

“Ce n’est pas sans risques”, a-t-il déclaré. “Je pense que faire appel à une organisation comme celle-là, avec des centaines d’employés, vous savez, c’est beaucoup de travail à ajouter à votre assiette. Cela étant dit, ils semblent embaucher des gens très talentueux.”

Brown dit que les circonstances uniques du retrait de Honda, qui a donné à Red Bull un moteur prêt à l’emploi dès le départ, sont la seule chose qui a rendu le projet viable.

C’est pourquoi il pense qu’il est peu probable que McLaren envisage de créer sa propre unité d’alimentation pour le moment.

“En raison de la façon dont ils ont pu reprendre un moteur existant et de nombreuses adresses IP et infrastructures, cela les a rendus beaucoup plus rentables que de partir de zéro”, a ajouté Brown.

“Je ne vois pas McLaren faire des moteurs de sitôt, car je ne pense pas que Red Bull se serait déplacé dans l’espace moteur s’il avait eu cette opportunité de décoller là où Honda s’était arrêté, s’est présenté.”

Ref: https://www.msn.com