La Coppa Bernocchi pour Remco Evenepoel, le Tour d’Emilie et Milan-Turin pour Primoz Roglic : ne cherchez pas les principaux concurrents pour le succès à Côme ce samedi, un duel entre Alaphilippe, Pogacar et autres Almeida est dirigé.

Bien au-delà de l’aspect purement sportif du dernier des cinq “monuments” de la saison classique, Remco Evenepoel fait face à une épreuve humaine et mentale ce samedi en Lombardie. Personne n’a oublié ces images terribles, la chute de dix mètres de haut dans la gorge de la descente du mur de Sormano, à partir de laquelle Evenepoel a grandi vivant. Un miracle d’autant plus poignant que l’athlète est désormais redevenu champion, grâce à un travail acharné, soutenu par une famille proche unie dans ce retour. Son père Patrick raconte une année pleine d’épreuves et de chocs, de rires et de larmes (souvent des larmes) dans une interview (voir pages 26-27) sous forme de catharsis avec beaucoup d’émotion et de sensibilité.

© Rossel & Cie – 2021Conditions Générales d’Utilisation – Conditions Générales de Vente – Politique Cookies – Politique de Confidentialité – Charte Média – Droits de Reproduction

Ref: https://www.lesoir.be